Koh-Lanta : Exclu. Sébastien, éliminé : "Fabian, c'était le vent, et Maxime la girouette"

Voir le site Koh-Lanta

ITW SEBASTIEN
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-10-28T05:00:06.666Z, mis à jour 2017-10-28T05:00:06.666Z

Le Nordiste a été victime de la stratégie de Fabian et de Maxime, alliés aux plus jeunes. Il regrette de n'avoir pas pu disputer plus d'épreuves individuelles et se montre assez critique envers Fabian.

Vous étiez abasourdi après l'annonce de votre élimination. Racontez-nous un peu ce moment.
Je pensais sincèrement que Maxime avait décidé de voter au plus méritant puisqu'il avait dit qu'il arrêtait les stratégies. On a trouvé que Tiffany avait craqué et on avait donc décidé de voter pour elle. On avait également demandé sa tendance à Maxime, sans qu'il nous promette quoi que ce soit, et pour les mêmes raisons il pensait voter contre Tiffany. Je ne m'attendais donc pas du tout à ce que le vote décisif vienne de Maxime. Fabian, je m'en doutais, mais Maxime, non ! Il m'a trahi pour la deuxième fois, deux fois je me fais avoir ! Je m'en veux de ne pas avoir été moi-même un peu plus stratège. Je suis très déçu car j'attendais vraiment la réunification pour pouvoir me confronter aux meilleurs lors des épreuves.

Qu'aurait-il fallu faire justement pour ne pas sortir ?
Chasser mon naturel ! Les gens qui me connaissent, qui ont l'habitude, acceptent mes défauts et mes qualités. Mais dans Koh-Lanta, on se retrouve avec des gens qui sont sur la défensive. Je pensais qu'ils étaient naturels, comme moi, mais j'ai appris ensuite qu'ils étaient en fait plus réservés pour justement se préserver et ne pas trop se dévoiler. Quand je suis allé chez les Jaunes, même si c'était un avis collectif, je n'aurais jamais dû dire ce que j'ai dit, avec les mots que j'ai employés. Je regrette de l'avoir dit tout d'abord, et ensuite ce n'était pas bon du tout stratégiquement ! J'ai parlé de "coup de couteau" et je ne pensais pas que ça pourrait faire mal aux autres... Ensuite, j'aurais dû me souvenir que les promesses d'un jour ne sont pas celles de toujours dans Koh-Lanta. J'ai mes valeurs, auxquelles je me suis tenu, et j'en suis fier.

Vous en voulez encore à Maxime aujourd'hui ?
Il m'a dit qu'il s'en voulait d'avoir mis fin à mon aventure de cette manière. Ca va passer, mais lorsque j'ai revu l'avant-dernier conseil, le vote de Maxime et son regard... Les mots sont une chose, mais quand on accompagne ça de colère... Je n'ai jamais dit par exemple "Dégage !" à Marguerite. Il y a eu des petites tensions, mais c'est parce que j'ai pris trop de place et qu'elle n'a pas trouvé la sienne. Preuve qu'elle me connaissait bien, elle n'a pas voté contre moi aux ambassadeurs.

Vous comprenez les reproches qui vous ont été adressés ?
Je pense qu'on m'a mal jugé. Je pars toujours du principe que je peux faire mieux. Quand je me suis retrouvé dans l'épreuve des pierres sous l'eau, je m'en voulais parce que j'avais dû prendre la place de Romain alors que je ne suis pas du tout un leader et que j'ai fait les mauvais choix. Et ça a fait perdre l'équipe. C'était donc après moi que j'en avais, pas après les autres.

Etiez-vous trop confiant du fait que vous étiez très sportif ? Après votre victoire à la première épreuve d'immunité individuelle, vous aviez dit que vous alliez toutes les gagner...
Evidemment, c'est impossible de tout gagner dans Koh-Lanta. Mais quand on rentre sur un tatami par exemple, on ne pense pas à la deuxième place. Tous les sportifs veulent arriver premier. J'aurais dû mettre un peu plus de modestie dans ma phrase en disant que j'allais "essayer" de tout gagner.

Est-ce que Maxime est en fait l'inverse de ce qu'il dit ? Est-il stratège ou est-il pris dans ce tourbillon qui le dépasse complètement ?
Non, franchement, il n'est pas du tout stratège. Pour vous donner une image, Maxime est une girouette et Fabian c'est le vent. Et partout où Fabian va souffler, Maxime va tourner dans tous les sens ! Surtout, Maxime n'assume pas ses choix. Pour le coup, Fabian a assumé d'être un stratège. 

Justement, est-ce que le changement d'attitude de Fabian vous a surpris ?
J'ai découvert trois Fabian. Le premier était avec moi les dix premiers jours, ça se passait bien, on partageait beaucoup de choses. Mais il ne m'a pas parlé de lui, de son histoire. Quand on l'interrogeait sur son tatouage, il répondait que c'était personnel et qu'il préférait le garder pour lui. Alors qu'avec les Jaunes, il s'est ouvert dès le premier soir... Après, la stratégie je peux la comprendre, mais de là à être méchant gratuitement et à être à la limite de l'insulte... Pourquoi être obligé de rabaisser les autres pour s'en sortir ? Assume ! Et j'ai encore découvert un autre Fabian, hors de l'émission, qui n'est pas du tout dans ces personnages-là... Ils doivent être plusieurs dans sa tête, parce que je n'arrive pas à le cerner. J'ai lu dans certaines interviews qu'il disait qu'il n'était pas stratège. Alors peut-être que le mot n'a pas le même sens en Suisse... Mais Fabian a quand même fait pas mal de promesses dans Koh-Lanta. D'ailleurs, je vous le révèle en exclusivité, il y aura douze poteaux cette année parce qu'apparemment, Fabian va y emmener tout le monde ! A part Romain et moi ! (rires) C'est un Transformers !

Avez-vous pensé demander son collier à Romain, comme vous vous saviez en danger ?
Romain avait le cœur sur la main. On s'était rassurés mutuellement sur le fait que c'était bien Tiffany qui allait sortir, puisque Maxime avait l'air sûr de lui. Mais Romain m'avait dit avant l'épreuve que s'il gagnait l'immunité, il me donnerait d'office son collier ! Romain a de bonnes valeurs, des valeurs qui me ressemblent.

Qu'allez-vous garder en mémoire de votre aventure ?
Le fait d'avoir pu disputer des épreuves individuelles, ça m'a vraiment plu. Après, je suis persuadé que Romain va aller jusqu'au carré final, parce qu'il est supérieur aux autres hommes dans les épreuves. J'aimais cette compétition joviale qu'on avait lors des épreuves. Comme sur un ring de boxe ou sur un tatami, on se respecte et quand on sort du ring, c'est terminé, ce n'est plus la compétition. Une fois sur le camp, je n'avais plus du tout ce côté compétiteur, comme Maxime a pu le penser. On a dit que j'étais individualiste, mais je n'étais pas non plus venu pour faire le Koh-Lanta du voisin ! Lors des épreuves individuelles, il faut sortir du lot.

Vous vouliez rendre vos fils fiers de vous. Mission accomplie ?
Je vois la fierté dans leurs yeux. Pour moi, grâce à ça, j'ai gagné Koh-Lanta. Ca leur a même donné envie de déposer leur candidature pour les prochaines éditions !

Est-ce que les gens repèrent plus votre camion maintenant qu'il est passé à la télé ?
Ils repèrent surtout quand il est sale ! (rires) Ils me disent : "Mais les jantes, elles brillent pas comme dans votre portrait là ?" C'est assez amusant de voir leurs réactions.


en savoir plus : Sébastien, Maxime, Fabian, Romain