Koh-Lanta : Exclu. Sébastien, éliminé : « Partir comme ça, c'est très décevant »

Voir le site Koh-Lanta

ITW SEBASTIEN
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-06-03T05:00:21.423Z, mis à jour 2017-06-03T05:00:21.423Z

Le dernier conseil avant l’orientation a été fatal à Sébastien qui quitte « Koh-Lanta : Cambodge » la tête haute, fier d’avoir été fidèle à ses valeurs.

Tu quittes Koh-Lanta aux portes de la finale après avoir souvent brillé dans les épreuves, la déception doit être immense ?
Je me voyais bien en finale, c’était en tout cas bien parti pour moi. Donc je suis clairement très déçu. Quand j’ai commencé l’aventure, mon objectif était d’aller à l’orientation. Si je n’y parvenais pas, c’était de ma faute. Mais partir comme ça, c’est très décevant.

Les deux votes de Clémentine contre toi sont un peu durs à encaisser ?
Oui, carrément. Même si ce n’était pas dit ouvertement, dans mon esprit on allait au bout ensemble, tant qu’on pouvait. Je l’ai vraiment en travers de la gorge.

Est-ce que le vote au mérite dans Koh-Lanta n’est pas quelque chose d’un peu précaire ?
Pas forcément, mais j’aurais dû être plus vigilant. Le fait d’être en confiance sur les six derniers jours a fait que j’ai été sans doute moins performant dans les épreuves et c’est ce qui m’a joué des tours. Après, c’est vrai que le vote au mérite a peut-être ses limites quand on approche de la fin de l’aventure.

Clémentine ne s’en est d’ailleurs pas cachée en te disant ouvertement que tu représentais un danger pour les poteaux.
C’était ambigu de sa part, parce que le conseil d’avant, elle dit que c’est super de gagner face aux meilleurs et puis au final, deux jours après, elle change complètement d’idée… C’est un peu difficile à comprendre, mais c’est comme ça.

Penses-tu que tu étais trop fort et que tu as été trop gentil dans ta façon de gérer ton aventure ?

Dans la tête des autres aventuriers, j’allais être très fort sur les poteaux, une épreuve où le mental est prépondérant. Je l’ai bien vu lors de l’épreuve de la corde : tout le monde partait perdant sachant qu’il fallait tenir accroché à une corde et que c’était une épreuve statique… De mon point de vue, sur les poteaux, tout le monde a sa carte à jouer, c’est dans la tête et tout le monde peut tirer son épingle du jeu. Ensuite, je préfère me dire que j’ai été trop gentil plutôt que d’avoir été méchant. Ce n’est pas du tout mon comportement, et je ne changerai rien à ça. Je préfère être gentil et me faire avoir plutôt que d’être méchant. Là où je me suis trompé, c’est que je n’ai pas été assez vigilant. J’ai donné ma confiance et au bout d’un moment je n’ai pas pris suffisamment de recul pour voir ce qu’il se passait et anticiper tout ça.

A quoi dois-tu cet état d’esprit exemplaire ?
C’est dû à mon caractère et aux activités que je pratique. J’ai du recul, j’arrive à analyser ce qu’il se passe. J’essaye toujours de comprendre les gens et de me mettre à leur place pour ne pas juger trop hâtivement. En escalade, en surf, en kite, il faut être relativement posé et réfléchi pour ne pas se blesser et être performant.

Quel regard portes-tu sur l’attitude de Vincent au dernier conseil, fidèle jusqu’au bout à ses valeurs en votant contre Clémentine ?
Je le comprends et je me dis presque que j’aurais dû faire comme lui pour montrer mon point de vue. J’ai voté contre Fred en me disant qu’il y aurait peut-être des changements au conseil, mais au final j’aurais dû faire comme Vincent. Il est irréprochable, fidèle à ce qu’il pensait depuis le début. C’est quelqu’un de bien.

On sentait un respect mutuel entre vous deux. 
On a commencé l’aventure ensemble et ça a créé un lien particulier, comme avec Claire. On avait un profond respect l’un pour l’autre et on continue à se voir régulièrement. En plus, il a des qualités différentes des miennes ce qui fait que dans les épreuves, là où j’étais très performant il devait se dépasser pour y arriver et inversement.

Son retour dans l’aventure t’a particulièrement réjoui puisque tu t’en voulais d’avoir voté contre lui au conseil. Il revient et gagne haut la main le parcours du combattant : il était vraiment trop fort ?
Il était bien au-dessus du lot. Je suis arrivé au bout du parcours carbonisé et lui avait encore de la marge  ! Son retour a été fracassant et je suis très content pour lui, il le mérite. Et ça a aussi permis de valider le fait que c’est bien quand les meilleurs restent, car ça fait de belles épreuves.

Le dernier collier qui traînait sur le campement, tu l’as beaucoup cherché ?
Franchement oui. Le soleil s’est levé et j’étais déjà dans la forêt. J’ai passé la journée à le chercher, jusqu’à l’épuisement. Je n’ai pas de regrets de ne pas l’avoir trouvé parce que j’ai tout donné.

Dès ton arrivée dans l’aventure, tu es apparu comme un candidat redoutable dans les épreuves. Est-ce que ça t’a mis de la pression après la réunification ?
Je suis quelqu’un qui doute pas mal. Sur le cochon pendu, tout le monde me voyait favori, mais c’est une épreuve qui se joue beaucoup sur le mental. Même dans mes activités on ne reste jamais suspendu une heure et demi quelque part ! Donc je ne savais pas du tout ce dont j’étais capable sur ce type d’épreuve. J’avais une grosse pression, à cœur de bien faire. J’ai fait Koh-Lanta pour gagner des épreuves.

Tu penses que tu aurais pu en gagner plus ?
L’épreuve d’équilibre que Clémentine gagne pour l’immunité, j’étais vraiment bien parti et j’ai fait une petite erreur de concentration qui me laisse des regrets. Sur les dominos pareil…Une faute d’inattention… C’est dans ce sens-là que je dis que j’ai peut-être été trop confiant et que du coup je n’étais pas assez concentré.

Tu pratiques l’escalade. Qu’est-ce que ce sport très complet t’a apporté dans Koh-Lanta ?
Au niveau physique, on développe des qualités d’équilibre, de résistance sur le haut du corps et ça aide beaucoup. Mais c’est sans doute au niveau mental que l’escalade m’a le plus aidé. Quand on grimpe, on se retrouve dans des situations limites où la chute n’est pas permise et c’est là qu’il faut prendre sur soi et rester concentré. Prendre du recul, avoir du contrôle sur soi, ça m’a profité.

Regrettes-tu de ne pas avoir pu affronter Yassin dans les épreuves individuelles ?
J’aurais aimé me confronter à lui. Mais Yassin était tellement individualiste… Pour avancer dans Koh-Lanta, il faut être avec des gens en qui on a confiance. Yassin était difficile à cerner et c’était parfois compliqué de savoir dans quel sens il voulait aller. Mais c’est certain que je regrette de ne pas avoir pu l’affronter. Sur des épreuves comme le cochon pendu, celle de la corde, toutes les épreuves qui mettent le mental à contribution, il aurait été un adversaire redoutable et ça aurait fait de très belles confrontations. 

Tu as vu Lise, ta compagne, pendant l’épreuve de confort, mais cela a dû être très frustrant pour toi de ne pas pouvoir plus en profiter. Tu comprends le choix de Frédéric de désigner Clémentine plutôt que toi à l’issue de l’épreuve, alors que tu avais terminé deuxième ?
Je comprends son choix. Il avait un dilemme : on lui proposait d’aller en finale en échange de sa décision ! Je n’ai aucun problème avec ça, je lui ai dit d’ailleurs. 

Tu as tout vécu au Cambodge, tu as même été piqué au visage par un scorpion…
C’est sûr qu’après ça, la nuit est beaucoup moins bonne ! (rires) C’est une piqûre très intense sur le coup, puis ça passe et on a la joue complètement anesthésiée… Je m’étais déjà fait piquer au doigt par un scorpion au tout début de l’aventure en prenant un bout de bois en pleine nuit, donc je savais ce que ça faisait.

Après la piqûre de Claire dans la foulée, vous avez fait un grand ménage de printemps sur le camp. C’était un mal pour un bien finalement ?
Tout à fait ! Il y avait eu un manque d’attention sur la tenue du camp, notamment sur les coquilles de bulots laissées dans un coin. Ça a permis de tout remettre au propre et de nous rendre compte qu’on avait des progrès à faire concernant l’entretien du camp.

Si on te proposait de nouveau Koh-Lanta, tu serais prêt à repartir ?
Je signe tout de suite ! Je serai redoutable. J’ai appris énormément sur moi, j’ai pris confiance en moi et je sais à quoi m’attendre. Je ne laisserai rien au hasard dans ma préparation et je ferai en sorte d’être redoutable dans les épreuves.

Tout en restant fidèle à tes principes ?
Ah oui, je ne dérogerai pas à ce que je suis. Je suis partagé au sujet de ma sortie : à la fois il y a cette déception de ne pas aller en finale, et d’un autre côté il y a une énorme satisfaction de toute l’aventure que j’ai faite. J’ai vécu plein de trucs, j’ai fait de la survie, j’ai fait une cabane, j’ai gagné des épreuves… En voyant les images, je me rends compte que j’ai vraiment été fidèle à mes valeurs.

Un pronostic sur les trois aventuriers qui seront sur les poteaux ?
Ils ont tous des qualités qui peuvent leur permettre de se retrouver sur les poteaux. Mathilde a été très persévérante quand il a fallu chercher le collier, ça montre qu’elle est assez observatrice ; Clémentine fait pas mal de randonnées en montagne, donc l’orientation ne devrait pas être un problème pour elle ; Fred est quelqu’un de débrouillard et Vincent a une volonté de malade ! Pour moi, c’est très ouvert.


en savoir plus : Sébastien, Clémentine, Vincent, Frédéric