Koh-Lanta : Le feu débarque chez les Makawa, panique parmi les anciens !

Voir le site Koh-Lanta

FEU ROUGES
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-09-24T08:00:56.817Z, mis à jour 2017-09-24T08:00:56.817Z

Après la recomposition des équipes, les Makawa ont récupéré le feu. Si les jeunes ont l’habitude de le gérer, ce n’est pas le cas des anciens qui stressent un peu…

Il ne manquait que le feu aux Makawa qui avaient déjà un campement bien organisé. Avec les braises confiées par Denis Brogniart après la recomposition des équipes, voilà les nouveaux Rouges armés pour poursuivre leur aventure dans de meilleures conditions et enfin profiter du riz que Romain avait remporté le premier jour.
Immédiatement, André est désigné par les anciens pour gérer le feu. Aux côtés de Théotime, il a en effet eu l’habitude d’entretenir les flammes. Les anciens lui font confiance et le rugbyman conseille donc Marguerite qui souffle sur les braises fumantes. "Allez, souffle Marguerite ! C’est bon ! T’inquiète Marguerite, laisse prendre…Ne souffle plus…" André gère parfaitement la situation et ses conseils sont écoutés.
Pour Sébastien, avoir les ex-Jaunes dans la tribu est un plus. "On sent les spécialistes du feu quand même, avoue le routier du Nord. Parce que nous, on est complètement stressés !" Avant de conclure, enthousiaste : "On est contents qu’ils soient venus parce qu’ils gèrent le feu ! Ils nous temporisent sur le fait qu’on souffle trop ou pas assez, parce que nous on s’emballe !"
Si certains, comme Romain se montrent très prudents au sujet du feu ("Je n’ose même pas y toucher !" concède le coach sportif), d’autres ont trop peur de le perdre pour dormir en paix ! Sandrine a ainsi veillé toute la nuit pour s’assurer que les flammes ne s’éteignent pas. De quoi faire rire les jeunes, habitués depuis le début de l’aventure à entretenir le précieux bien. "Sébastien et Sandrine étaient très stressés à l’idée de perdre le feu, note Tugdual. Dès que les flammes commençaient à baisser, ils couraient vers le feu pour mettre du bois !"
"C’était la psychose du feu, reconnaît Sébastien. On se levait toutes les demi-heures pour rajouter une bûche. Marguerite m’avait dit qu’elle se lèverait toutes les heures, je ne l’ai pas vue…" Sans doute parce que la doyenne des Rouges n’est pas inquiète. "J’ai l’habitude de faire des feux, je sais comment ça fonctionne", affirme-t-elle. A bon entendeur. 

Quand les anciens craignent pour le feu... Un extrait à revoir ici-même :


en savoir plus : Denis Brogniart, André, Sébastien, Marguerite