Haute trahison chez les Bleus

Haute trahison chez les Bleus
Yves en est persuadé  : Frédéric l'a trahi pour rallier les ex-Jaunes à sa cause. Alors l'Héraultais le fait savoir.

Obsédé par Frédéric qu'il tient responsable de son isolement au sein des Bleus, Yves a de nouveau matérialisé son état d'esprit du moment, comme il l'avait déjà fait avec son « Wilson » ou avec la pancarte sur laquelle il avait écrit les noms de ses proches. Cette fois, c'est le mot « trahison » qu'il a écrit en gros sur une planche de bois qu'il a ensuite posée sur le haut de la cabane, au-dessus de la place qu'il y occupe.

« Il n'y en a qu'un ici qui m'a trahi, c'est Frédéric, affirme l'Héraultais pour justifier son geste. Et vous avez deux moutons qui suivent, les deux filles, Claire et Mathilde. » Puis Yves en remet une couche : « Frédéric, je n'ai plus envie de lui parler. Il est inexistant et je ne lui parlerai plus. » Evidemment, Frédéric a une autre vision des choses. Selon le vendeur automobile des Bouches-du-Rhône, s'il y a trahison, elle vient d'Yves qu'il a toujours soutenu depuis le début de l'aventure et qui s'est exclu tout seul du groupe.

Les autres Takeo voient eux cette pancarte « trahison » avec détachement. Pour Mathilde, Yves est un « gamin », pour Corentin c'est un « gosse », bref, certains sont d'accord sur l'attitude adoptée par l'attaché commercial. Pour Claire, « c'est rigolo ». « Si on manque de feu, ça partira au feu », ajoute-t-elle avec un sourire.


En savoir plus sur Yves, Claire, Mathilde, Frédéric ou Corentin

News associées