Koh-Lanta : Historique : Les Bleus construisent leur quatrième cabane !

Voir le site Koh-Lanta

CABANE BLEUE
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-03-18T08:00:11.383Z, mis à jour 2017-03-18T08:00:11.383Z

C’est du jamais vu dans « Koh-Lanta » ! Dans le deuxième épisode de « Koh-Lanta : Cambodge », les Bleus sont obligés de construire leur troisième puis leur quatrième cabane. Retour sur cette première historique.

Les Bleus ont d’ores et déjà marqué l’histoire de Koh-Lanta. Et pas seulement parce qu’ils resteront la première équipe bleue de l’histoire de l’émission. Ils sont également les premiers à construire successivement quatre cabanes sur leur campement !
Souvenez-vous dans le premier épisode : après être difficilement tombés d’accord sur l’emplacement de leur abri, les Takeo avaient construit une première cabane à l’orée de la forêt, profitant d’un toit naturel formé par les arbres autour d’eux. Mais à l’issue de l’épreuve d’immunité, ils avaient découvert en rentrant sur leur campement que leur maison de fortune avait été inondée par la pluie…
Vient alors la deuxième cabane, construite directement sur la plage, une première dans Koh-Lanta. Plutôt spacieuse et solide, elle présentait toutes les qualités d’un bon abri. Malheureusement, les Bleus n’ont pas pensé que les marées en Asie du Sud-Est pouvaient être plus fortes qu’en France. Et voilà que leur cabane est cette fois menacée par les vagues !
Contraints de déménager une nouvelle fois, les Takeo se lancent donc dans la construction de leur troisième cabane, un record ! « L’équipe des bras cassés ! en rigole-même Frédéric. On en fera peut-être six… Je pense qu’on sera les aventuriers de Koh-Lanta les plus nuls en cabane ! » Difficile de donner tort au vendeur de voitures des Bouches-du-Rhône, surtout quand cette troisième cabane, sur le point d’être terminée, s’écroule comme un château de cartes !
C’est parti pour une… quatrième cabane ! « Lose maximale », soupire Kelly tandis que ses camarades rigolent nerveusement. Il faut en plaisanter plutôt que de s’accabler parce que c’est une aventure qui est difficile. On n’est pas gâté, si on part dans le négatif c’est fini pour nous. » 

en savoir plus : Kelly, Frédéric