Delphine, éliminée par les ambassadeurs : “Je veux ma revanche” (Interview)

Delphine, éliminée par les ambassadeurs : “Je veux ma revanche” (Interview)
Dans “Koh-Lanta, l'île des Héros”, ce vendredi 27 mars sur TF1, Delphine a été éliminée par les ambassadeurs. En exclusivité pour MYTF1, l’aventurière revient sur son aventure.

Pourquoi avoir participé à Koh-Lanta ?

Koh-Lanta, c’était une belle opportunité pour moi de repousser mes limites, tester mon mental. Je suis une compétitrice dans l’âme et j’aime avoir mal. Entre le sport, l’éloignement de la famille, le manque de nourriture et de repères… J’avais envie d’être mon propre adversaire. Si l’aventure ne me faisait pas particulièrement peur, je craignais de mal vivre le manque de mes fils. Je suis séparée de leur papa qui participe à leur éducation mais je les élève au quotidien. Le plus dur pour moi était de laisser mes enfants sans savoir ce qu’il se passait dans leur vie. Ne plus entendre le mot “Maman” chaque jour, c’est très difficile mais c'était aussi ma principale motivation. J’ai commencé cette aventure en me disant que chacune des larmes de mes fils me pousseraient à les rendre fiers.

Vous gagnez le premier collier d’immunité sur la plage, ça commençait bien pour vous ?

J’étais trop contente ! Finalement, ce collier d’immunité a été mon moment de gloire de l’aventure. Je ne l’ai volé à personne !

Comment se sont passés les premiers jours au sein de l’équipe rouge ?

Dès le départ, il y a eu une bonne ambiance sur le camp et de belles affinités avec tout le monde. Moi, j’ai commencé l’aventure en pensant être dans le monde des Bisounours. Après, il y a eu quelques affinités stratégiques qui se sont créées notamment à l’initiative d’Ahmad.

L’arrivée des héros vous a fait peur ?

Les avis étaient partagés chez les rouges. Lorsque j’ai vu arriver les cinq héros, j’ai d’abord été émerveillée. On avait en face de nous, des légendes de Koh-Lanta et jamais, je n’aurais pu imaginer faire une aventure à leurs côtés. Puis, très vite, il y a eu une discussion chez les rouges. Selon Ahmad, les héros allaient nous faire de l’ombre... C’est pour cela, qu’il a décidé de mettre en place ce qu’il a lui-même appelé “une stratégie de faibles”. Il a insufflé la peur au sein de l’équipe et il était très difficile de s’opposer à lui !

Vous perdez l’épreuve d’immunité et au conseil, vous choisissez collectivement Teheiura. Une décision que vous avez regretté par la suite ?

Bien sûr que j’ai regretté son élimination. C’était lamentable… Il ne méritait pas ça ! La sortie de Teheiura a été un vrai déclic pour moi. J’ai démarré cette aventure avec l’envie d’avancer au mental et au mérite mais je me suis laissée influencer. A ce moment-là, il n’était plus question que cela se reproduise. Je voulais garder mes valeurs ! J’en ai fait part à Ahmad qui a tout de suite pensé que je retournais ma veste. Il a senti que je ne me laisserai plus avoir. Je sais que cette franchise que j’ai eue envers lui, m’a envoyé progressivement vers la sortie.

Quand vous avez vu revenir Teheiura dans l’équipe des jaunes, vous avez réagi comment ?

J’étais d’abord attristée pour Sara parce que c’est une très grande aventurière qui ne méritait pas de sortir une nouvelle fois sur décision médicale. Mais quel bonheur pour Teheiura ! J’étais très heureuse que l’aventure lui laisse une nouvelle chance.

Coup de tonnerre ! Denis annonce la réunification. A ce moment-là, vous avez peur ?

Oui je suis très inquiète. Mes récentes prises de position chez les rouges, qui allaient à l’encontre de la stratégie menée par Ahmad, m’ont mise en danger. Je suis consciente d’être sur la sellette au moment où Ahmad et Claude partent au conseil des Ambassadeurs.

Quand les ambassadeurs reviennent, ils vous annoncent que c’est vous qui êtes éliminée. Qu’avez-vous ressenti à ce moment-là ?

Ce n’était pas une surprise mais je l’ai ressenti comme un coup de poignard dans le dos ! J’avais quand même un petit espoir d’être soutenue par Ahmad qui se disait loyal envers son équipe. Il nous avait fait la promesse, à Charlotte et moi, de ne jamais mettre nos noms. Ce n’est pas un stratège, c’est un traître ! J’avais bien l’intention de balancer toute la vérité à son sujet surtout auprès des jaunes qui ne le connaissaient pas.

Aujourd’hui, comment vous vous sentez face à ce départ ?

Je suis une compétitrice et ça reste un jeu. J’en accepte les règles et je n’ai pas de rancune. Mais pour moi, je n’ai pas été éliminée de Koh-Lanta, j’ai été trahie. Aujourd’hui, j’ai évidemment de l’amertume et j’ai besoin de ma revanche. Je ne suis pas malveillante au sujet d’Ahmad, mon jeu à moi est terminé, qu’il fasse le sien ! Ma revanche serait que des portes s’ouvrent pour moi… Moussa m’a dit sur l’île avant de partir : “N’oublie jamais Delphine que Denis n’a jamais éteint ton flambeau. Le tien brûle encore”. Cette phrase résonne dans ma tête encore aujourd’hui et m’apaise. J’avais un pacte avec mes enfants. Maman devait partir avec son intégrité et revenir avec. Je préférais sortir la tête haute, forte des valeurs que je prône dans ma vie de tous les jours, plutôt que de trahir pour aller loin. J’apprends à mes fils à être des personnes intègres, honnêtes et de ne pas mentir. Je ne pouvais pas leur montrer une autre image à la télévision. Pour tout ça, je suis fière de mon aventure.

News associées