Koh-Lanta - Joachina, éliminée : "J’ai essayé d’être la plus intègre et la plus droite possible"

Joachina n'a pas eu grand chose à se reprocher pourtant Les aventuriers de Koh-Lanta ont décidé de l'éliminer lors du 9ème conseil le 23 octobre . Son Interview exclusive.

Vous avez eu des mots très durs, à propos de la tribu blanche, au moment du vote. Pensez-vous que ces propos aient précipité votre élimination ?

Non. Pas du tout. Tout était joué avant le conseil. Mais c’était important pour moi de le dire haut et fort. Mon sort aurait été différent si Angélique n’avait pas gagné l’immunité. Mais elle l’a gagnée…

Vous devez être fière de votre parcours…

Oui je suis contente... Je ne suis pas quelqu’un de tordu dans la vie. J’ai essayé d’être la plus intègre et la plus droite possible sur le camp... J’aurais peut-être dû être un peu plus stratège au moment de la réunification et aller faire des tresses (rires). Mais J’ai préféré aller chercher du bois ou de la nourriture pour l’équipe. Mais je ne regrette rien.

Mais que s’est-il avec l’équipe verte si forte, si nombreuse ?

L’équipe verte a fait peur. On est arrivé en nombre à la réunification. Il fallait nous affaiblir. Pour ce conseil, Loïc n’était pas en danger. Alexandra non plus depuis son rapprochement avec Lola et Angélique. Marie-France, Hadja puis Bertrand-Kamal sont sortis. Il ne restait plus que moi et Laurent. Et Laurent… (Rires)

Je ne faisais pas confiance en Laurent"

L’équipe verte a beaucoup de chose à reprocher à Laurent…

(NDLR : Hadja a eu également des mots durs contre son ancien coéquipier dans son interview exclusive)

Alors… Dès le début de l’aventure, on a eu des doutes sur Laurent. Pour ma part, j’avais un petit truc qui me disait, comme un sixième sens, qu’on ne pourrait pas compter sur lui jusqu’au bout. Il avait été d’ailleurs entendu de le sortir si on perdait une immunité. Mais on n’a pas perdu.

Vous avez passé 26 jours sur Koh-Lanta, quel a été le moment le plus difficile ?

Sans hésiter, les appels téléphoniques. Ce jour-là, le plus difficile n’a pas été de perdre, mais d’imaginer mes enfants attendre mon appel en pleine nuit, autour de la table. Les grands n’habitent plus à la maison. (Ils sont étudiants tous les deux). Ils ont dû rentrer au village. Attendre un appel qu’ils n’ont pas reçu et repartir au petit matin à la fac… J’ai pensé à eux et à leur déception. Et j’en parle toujours avec la même émotion.

Et votre meilleur souvenir ?

Alors j’ai beaucoup de souvenirs inoubliables, mais celui dont je suis le plus fière est ma victoire dans l’épreuve des bambous. (NDLR : épreuve collective où Joaquina a brillé). C’est la première fois de ma vie que j’éprouve une fierté si personnelle. Cette épreuve a été incroyable. J’avais mes gamins dans ma tête. J’ai choisi trois cameramen. Trois visages que j’ai fixé en ne pensant qu’à ma tribu. Je ne ressentais plus la douleur. J’étais comme transcendée.

"Je suis une femme accomplie"

On dit toujours qu’il y a toujours un Avant/Après Koh-Lanta ?

Vous le savez, j’ai été maman très tôt. J’ai mis toute ma vie de jeune fille et de jeune femme entre parenthèses pour m’occuper d’eux. On peut dire que j’étais obsédée. Je me suis réveillée à la veille de mes 40 ans en me disant : « Mais qu’est-ce que tu as fait pour toi ? ». Grâce à Koh-Lanta, je peux dire aujourd’hui que je suis une femme épanouie et pas seulement une mère accomplie. J’ai le droit de penser à moi, d’être un peu plus égoïste.

Quels sont vos favoris pour la suite de l’aventure ?

Sans hésiter, Loïc et Brice car ce sont des gamins qui ont beaucoup de valeurs. Ils sont droits, méritants. Ils me font penser à mes gosses. Maman couveuse un jour, maman couveuse toujours.

Pour découvrir, en exclu, les premières minutes du prochain épisode, c'est ici

Et pour revoir le documentaire digital sur les coulisses de l'épreuve du combattant c'est ici

Retrouvez Koh-Lanta, tous les vendredis à 21 heures sur TF1

En savoir plus sur Denis Brogniart

Vidéos associées

News associées