Koh-Lanta, les 4 terres - Marie-France, éliminée : « je ne garde aucune rancune »

Marie-France, la bouchère du Nord a été éliminée au soir de la première soirée de Koh-Lanta, les 4 terres le 28 août. Découvrez son interview exclusive.

Il s’est passé plusieurs semaines depuis la fin de l’aventure comment, avec le recul, avez-vous vécu la vôtre ?

Je ne retire rien de négatif de cette aventure. J’ai profité de chaque moment. Je m’étais bien préparée. J’étais tellement prête dans ma tête que j’ai bien vécu mon élimination, même après le premier conseil de l’aventure.

A partir de quel moment avez-vous su que votre élimination était proche ?

Vous allez trouver ma remarque bizarre. Mais dès le début ! Lorsque j’ai découvert mon équipe. Je me suis dit : « si on perd le jeu, Je sors ». Il suffisait de la regarder. Il y avait deux petites nanas du même âge, donc une affinité évidente. Fabrice, a certes le « même » âge que moi, mais c’est un homme costaud. Samuel est un militaire aguerri, il envoie sur les épreuves et Adrien, a la trentaine et il est balèze. Je ne faisais pas le poids. Je savais mes jours comptés s’il nous arrivait la malchance de perdre. Et c’est ce qui est arrivé !

Il faut des stratèges dans Koh-Lanta

Avez-vous décelé, dès le départ, le côté stratège et manipulateur d’Adrien ?

Je n’ai pas passé assez de temps sur le camp pour appréhender les caractères de mes co-équipiers. Et puis, on était vraiment au tout début de notre aventure. On était toujours dans l’euphorie du jeu. On était tous très heureux d’être là, de construire notre cabane. Puis tout s’est enchaîné très vite. C’est seulement, à la suite de notre épreuve perdue, que j’ai vu Adrien commencer ses stratégies. Mais c’est finalement tout à son honneur. Il faut des stratèges dans ce jeu pas uniquement des sportifs.

Avec le recul, est-ce que vous lui en voulez toujours ?

Mais pas du tout. Je l’ai revu après la fin de l’aventure. Il est vraiment génial. Je ne lui en ai même pas voulu ce jour-là, car c’est un jeu. A sa place, j’aurais certainement fait la même chose. Et puis, avec le recul, mon élimination était logique.

La légendaire solidarité du Nord a-t-elle été mise à dure épreuve ?

Non. Notre solidarité a été solide. Lola et Fabrice devaient mettre le prénom d’un aventurier. Le mien était logique. On en avait parlé. Notre solidarité a été présente du début jusqu’à la fin.

Si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Absolument rien. Je suis restée moi-même. La personne que vous allez voir dans l'aventure, c’est moi. Et si c’était à refaire, je ne mettrai pas de stratégies en place pour tenter de rester plus longtemps dans l’aventure.

Je n'ai rien à prouver

Qu’aimeriez-vous que les téléspectateurs retiennent de vous ?
Je sais que les gens des réseaux sociaux ne sont pas très gentils. Mais je m’en fous. Je n’ai rien à prouver. Je n’ai pas fait Koh-Lanta pour passer à la télévision, ni pour mon mari ou mes enfants. Je l’ai fait pour moi.

Pour la suite de l’aventure, quelle équipe vous impressionne le plus ?

Je vais rester sur ma position de départ, dès que j’ai découvert les équipes en présence. Je pense que les verts (l’équipe de l’Est) vont aller très loin. Là, il y a du costaud ! Si c’était à refaire ? J’y retournerai sans la moindre hésitation.

Pour voir et/ou revoir le résumé du premier épisode, cliquez ici

Koh-Lanta, les 4 terres, tous les vendredis à partir de 21H05

En savoir plus sur Denis Brogniart

Vidéos associées

News associées