Pholien, éliminé : “J’ai fait peur à Claude et Moussa” (Interview)

Dans “Koh-Lanta, l'île des Héros”, ce vendredi 3 avril sur TF1, Pholien a été éliminé. En exclusivité pour MYTF1, l’aventurier revient sur son aventure.

Pourquoi avoir participé à Koh-Lanta ?

J’avais envie d’être poussé à bout et d’aller le plus loin possible dans mes retranchements. Je voulais vivre une aventure de l’extrême ! Mon objectif a toujours été d’aller le plus loin possible et de gagner mais pas sans peine. Je voulais me faire mal et craquer parce que j’avais tout donné. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de connaître cette sensation. C’est l’un de mes plus grands regrets ! Autant, j’ai vécu un feu d’artifices sur le plan émotionnel mais je reste sur ma faim pour les épreuves physiques. J’avais encore à donner !

De quoi aviez-vous peur avant d’intégrer l’aventure ?

La famille est la chose la plus importante pour moi mais j’ai eu l’habitude d’être séparé d’elle dès mon plus jeune âge à cause du sport. Je savais qu’ils étaient tous derrière moi et ça, c’était très important. J’avais peur, en revanche, de sortir de mon confort de sportif de haut niveau qui demande une rigueur que je connais bien. Est-ce que j’allais pouvoir être aussi performant ? C’était la grande question.

Pour un sportif de haut niveau, faire Koh-Lanta est-il plus facile ?

Etre aventurier est un sport à part entière. Même les disciplines les plus difficiles au monde n’ont rien à voir avec Koh-Lanta. Dans n’importe quel sport que l’on peut pratiquer, on a toujours la possibilité de faire une pause quand ça ne va plus. Koh-Lanta demande un mental et une force physique comme nulle part ailleurs. On est à 200% à chaque instant ! C’est ce qui rend cette aventure si magique et c’est pour ça que je rêvais de le faire.

Comment se sont passés les premiers jours avec les rouges ?

Les Nacomo ont très bien démarré cette aventure en gagnant les épreuves de confort. A travers quelques kilos de riz ou encore le kit de pêche, cela nous a vraiment permis de gagner en bien-être. Remporter des épreuves ça permet de garder le moral !

L’arrivée des héros vous a fait peur ?

La vision des cinq héros devant nous, sans savoir encore ce qu’il allait se passer, c’était très excitant ! J’étais émerveillé de voir Teheiura en vrai. Il est le héros de Koh-Lanta depuis que je suis tout petit et que je regardais l’émission depuis mon salon. J’ai toujours eu un profond respect pour lui. Quand il a rejoint notre équipe, j’étais très heureux de pouvoir partager un bout d’aventure avec lui. Si j’ai un regret, c’est que les héros n’aient pas été sur la ligne de départ de l'aventure avec nous. Les choses auraient été très différentes. J’aurai aimé avancer avec un Claude ou un Teheiura pour me confronter aux meilleurs !

Vous regrettez d’avoir éliminé Teheiura ?

Ahmad a très tôt mis une stratégie en place. Je lui ai serré la main pour sceller ce pacte et comme je suis quelqu’un de très fidèle, je n’allais pas revenir sur ma parole. C’est vrai que j’ai tenté de leur faire voter Jessica plutôt que Teheiura mais je devais faire attention à ne pas trop m'exposer. On le sait, dans Koh-Lanta, il faut plutôt faire profil bas pour avancer. Je pense d’ailleurs que Delphine a été éliminée au Conseil des Ambassadeurs parce qu’elle commençait à se rebeller contre Ahmad. Au final, certains se sont désolidarisés de cette stratégie alors que c’est elle qui nous a amené à la réunification.

Lors du départ de Delphine, il vous a été reproché de ne pas assumer cette décision aux côtés d’Ahmad.

En mettant en place cette stratégie que nous avons tous suivis, Ahmad s’est positionné comme chef d’orchestre de l’équipe des rouges. Si lui décide de ne pas aller à la boule noire et de mettre un nom, il faut respecter son choix mais c’est d’abord à lui de l’assumer. Je n’avais pas d’explications à donner à Delphine. Moi, j’aurais été sans hésiter à la boule noire, ne serait-ce que pour avoir l’opportunité d’un duel avec Claude.

Est-ce que vous avez compris que ça allait être difficile pour les ex rouges après la réunification ?

Je dois avouer qu’on avait encore de l’espoir. Ahmad pensait notamment pouvoir rallier Sam à notre cause mais ce dernier ne nous a pas suivi...

Vous avez été éliminé parce qu’en plus d’être un ex-rouge, vos performances ont probablement fait peur…

Je le pense oui. Mais c’est ce qui rend ma sortie unique. Je suis triste de partir mais heureux d’avoir été éliminé parce que j’ai fait peur à Claude ou encore à Moussa qui, dès le Conseil des Ambassadeurs, ont donné mon nom pour tenter de m’éliminer. C’est flatteur ! Je me suis battu avec force et honneur depuis le premier jour. Il était hors de question d’abandonner.

Qu’est-ce que vous garderez de cette aventure ?

Je n’oublierai jamais l’ensemble des émotions que j’ai pu ressentir dans Koh-Lanta. Il faut le vivre pour le comprendre. C’est une aventure tellement unique et intense. Aujourd’hui, je relative beaucoup plus les choses.

Vidéos associées

News associées