Koh-Lanta : Koh-Lanta revient vendredi 17 septembre, les premiers scoops !

Voir le site Koh-Lanta

Denis Brogniart - Koh-Lanta au Vietnam, les premiers scoops
Par Clémence FAVIER|Ecrit pour TF1|2010-08-24T16:11:00.000Z, mis à jour 2010-08-24T16:11:00.000Z

Koh-Lanta part cette année explorer les terres sauvages du Vietnam. Denis Brogniart nous confie ses souvenirs et les grandes nouveautés de cette saison qui s'annonce plus surprenante que jamais... Koh-Lanta, vendredi 17 septembre à 20h45

Pour cette nouvelle saison, peut-on encore s'attendre à du jamais-vu ?
Chaque année, nous essayons de créer un certain nombre de rebondissements dans la mécanique afin de désarçonner les candidats, puis les téléspectateurs dans un second temps. La formation des équipes, par exemple, est un excellent moyen de surprendre. Parfois les candidats composent eux-mêmes les clans, les jeunes peuvent être opposés aux anciens, les garçons aux filles... Pour cette saison, nous avons voulu frapper fort dès le début en proposant une répartition inédite et l'effet de surprise a très bien marché...

Les épreuves seront-elles également novatrices ?
Effectivement, nous avons renouvelé la moitié des jeux. Habituellement, seul un tiers des épreuves est modifié. Nous sommes d'ailleurs extrêmement fiers de ces nouveautés imaginées par Yann Le Gac car elles ont souvent été reprises à l'étranger dans plusieurs versions de Survivor.

Les candidats sont-ils plus aguerris d'année en année ?
Plus les saisons passent, plus les candidats pensent tout connaître de l'émission. Ils s'entraînent en amont mais négligent étrangement les épreuves qui pourraient les faire gagner, comme l'orientation : rares sont ceux qui savent utiliser une boussole !
Néanmoins, on remarque actuellement encore plus d'implication et de compétitivité dans les épreuves que par le passé. Pour cette saison, les candidats sont indéniablement motivés et performants. Il faut s'attendre à trouver des graines de Freddy et Grégoire, du coté des garçons comme des filles...

Quels souvenirs gardez-vous du Vietnam, terre d'accueil de Koh-Lanta pour la première fois ?
L'archipel de Côn Dao, situé dans le sud du Vietnam, est une région étonnante et à part dans ce pays communiste. Perdues au milieu de nulle part, ces îles où l'on ne croise pratiquement aucun touriste ont un lourd passé, puisqu'elles ont accueilli une grande partie des bagnes français et américains. Pourtant, aujourd'hui, on y trouve une atmosphère paisible exceptionnelle, comme si la vie s'était arrêtée. La sympathie, la gentillesse et la douceur des habitants m'ont particulièrement marqué, et ce malgré la barrière de la langue. En effet, pour la première fois, nous avons tourné dans une région où l'on ne parle pas anglais. Mais nous avions la chance de compter dans notre équipe plusieurs Vietnamiens ayant vécu en France en tant que réfugiés politiques ; ils ont pu nous aider à communiquer.

Quelle est la clé du succès de Koh-Lanta ?
Koh-Lanta a un concept extrêmement fort, puisqu'il participe à l'imaginaire de chacun. Que l'on ait ou non l'âme aventurière, par curiosité, on a tous envie de voir ce qu'il va arriver, de s'identifier. De plus, ALP (la société de production) a su, au fil des années, professionnaliser les corporations au sein de l'équipe pour la rendre extrêmement efficace. A présent, nous nous connaissons tous vraiment bien. Certaines années, nous avons vécu jusqu'à 4 mois ensemble, une fraternité s'est logiquement installée au fil des collaborations. Le succès tient à cette combinaison.

Avez-vous toujours envie de repartir ?
Oui ! Je suis extrêmement content de rentrer chez moi à chaque fin de tournage, mais toujours très heureux de signer une nouvelle saison : nous changeons à chaque fois de lieu, de candidats, tout en gardant ce concept puissant, et à cela s'ajoute le succès... Ce programme a changé ma vie, l'a rendue plus agréable qu'elle ne l'était déjà, notamment en me faisant découvrir des lieux où je ne serais jamais allé comme au Vietnam, en Micronésie ou au Costa Rica... J'aime l'aventure, le dépaysement et la télévision : Koh-Lanta réunit tout cela