Teheiura, éliminé : "Les rouges ont eu peur de moi"

Dans “Koh-Lanta, l'île des Héros”, ce vendredi 13 mars sur TF1, Teheiura a été éliminé. En exclusivité pour MYTF1, l’aventurier revient sur son aventure.

Dans quel état d’esprit, vous avez démarré ce nouveau Koh-Lanta ?

J’étais très content de pouvoir repartir sur une nouvelle saison. Je me suis dit que j’étais encore dans le coup ! Je suis parti en étant très confiant parce que déjà, physiquement, je m’étais bien préparé. J’en avais fait déjà 3 et je savais que cette fois, je devais vraiment prendre le pli sur le jeu et pas seulement sur l’aventure. Mettre en place une stratégie, sortir de ma zone de confort, ce qui n’est jamais facile… Mais j’étais serein !

Dans ce Koh-Lanta inédit, les héros se mélangent à de nouveaux aventuriers. Cette nouvelle configuration de jeu vous a-t-elle inquiété ?

Non, je n’avais pas d’appréhension au sujet de se retrouver face à de nouveaux aventuriers. J’étais même très content d’intégrer une aventure avec des novices puisque je pouvais partager mon expérience et transmettre mon savoir. C’est aussi ce que j’aime. Ce que je craignais, en revanche, c’était d’arriver quelques jours après que les équipes soient déjà formées. On sait tous qu’à Koh-Lanta, les alliances et les stratégies se font dès les premiers jours.

Vous aviez discuté stratégie avec les héros ?

Entre héros, nous n’avions pas du tout parlé de stratégies entre nous. On était adversaires dès le début donc on était dans un esprit de compétition et avec un seul objectif, à ce moment-là, celui d’intégrer le jeu et une équipe. En tout cas, de mon côté, il n’y a pas eu de discussions.

Vous gagnez votre place dans l’aventure et vous intégrez l’équipe des rouges. Comment s’est passée votre intégration ?

J’ai reçu un accueil très chaleureux donc pour moi, c’était un bon début. J’ai rapidement tout fait pour qu’ils m’accordent leur confiance, aussi bien sur le campement qu’en épreuve. J’ai tout donné. C’est difficile de se sentir intégré en quelques jours seulement mais en tout cas, j’ai fait mon maximum.

Vous êtes ensuite rejoint par Claude...

Quand il remporte son affrontement, j’ai proposé aux nouveaux de le prendre avec nous, tant pour ses capacités physiques que pour son côté stratège. Comme on dit, il faut être proche de ses amis mais encore plus de ses ennemis. Il faut dire qu’on a un passif avec Claude et qu’il m’a déjà mis sur le banc de touche. C’était une autre histoire et avec ce Koh-Lanta, je partais sur un nouveau combat. Mais c’était important d’avoir quelqu’un de stratège dans mon équipe même si c’est dangereux pour la suite peut-être. Et puis, je m’entends aussi très bien avec lui donc c’était une belle recrue pour l’équipe des rouges.

Est-ce que vous comprenez Ahmad qui dit “se laisser une chance d’avancer” en vous éliminant ?

La stratégie d’Ahmad est très clairement de sortir tous les héros. Je comprends parce que je me mets aussi à la place de ces aventuriers pour qui c’est la première aventure. Ils découvrent le jeu et voient débarquer des héros. Ça peut faire peur...

Teheiura, vous préférez perdre face à un adversaire de taille ou gagner face à des plus faibles en face ?

Moi, en tant que sportif, je préfère gagner face à meilleur que moi. Mais encore une fois, à Koh-Lanta, il n’y a pas que les épreuves qui comptent. Moi depuis ma première aventure, mon objectif est d’avancer en gagnant des totems. Ahmad lui avance avec une toute autre stratégie un peu vicieuse mais il peut aller loin grâce à cela.

Votre élimination était-elle une surprise ?

Honnêtement, le nom de Jessica sortait aussi lors des discussions sur la plage mais je sentais déjà que c’était moi. C’est mon quatrième Koh-Lanta, je ne suis pas naïf. Mais même en m’y préparant, ça fait toujours mal au coeur de sortir si tôt.

Vous réalisez que vous êtes victime de votre légende ?

C’est exactement ce qu’on me dit. En tant qu’aventurier, il n’y a rien à dire. Mais Koh-Lanta, ce n’est pas que ça. C’est avant tout un jeu avec un objectif final d’être le dernier. Pour ça, il faut user de stratégies. Ce n’est pas dans ma personnalité de donner ma confiance et de la reprendre ou de faire des coups de poignards mais c’est essentiel au jeu. Je l’ai compris avec l’expérience et c’est dans cet esprit que j’étais revenu. J’ai essayé en discutant avec Pholien et Ahmad mais il avait déjà tout verrouillé. Je pense néanmoins que si Claude n’avait pas eu son amulette, il aurait été dans la balance avec moi.

Est-ce que vous en voulez à Jessica d’avoir mis votre nom ?

Par rapport au compte des voix, je n’ai pas tout de suite su que c’était la voix de Jessica. Claude m’a fait un signe mais si elle avait voulu assumer, elle aurait pris la parole. Ce qui n’a pas été le cas donc je ne lui en ai pas parlé durant le conseil. Mais j’ai compris son vote puisque c’était elle ou moi, même si techniquement, ça n’aurait rien changé. Mais je ne lui en veux pas du tout.

Selon vous, les rouges se sont-ils tirés une balle dans le pied en vous éliminant ?

C’est ce que j’ai essayé d’expliquer aux rouges. A la réunification, il est important d’y aller en supériorité numérique et pour ça, il faut éviter de perdre les immunités. Pour pouvoir gagner, il faut garder pas mal de bons éléments. Avec l’épreuve d’immunité que j’avais remportée, je pensais avoir prouvé ma force. J’ai compris leur vote même si c’était prématuré par rapport à la suite de l’aventure : Enlever les forts alors qu’ils sont encore dans une compétition par équipe. Mais je comprends qu’un ancien puisse faire de l’ombre. Je ne ressens pas de colère. J’avais accepté de signer pour cette nouvelle aventure et ça fait partie des règles du jeu. Quand on a compris ça, on accepte plus facilement sa sortie. Je connais des aventuriers qui malheureusement, ne se sont jamais remis de leur élimination prématurée.

Est-ce que vous pensez que les téléspectateurs vont comprendre le vote des rouges ?

Bien sûr que non, ils ne vont pas accepter ! Les téléspectateurs ne vont pas comprendre surtout après l’épisode 2 où quelque part, j’amène la victoire aux rouges mais aussi par rapport à tout ce que j’ai pu apporter sur le campement. Ils vont être probablement plus énervés que moi ! Je suis touché de voir à quel point je reçois de l’affection de la part du public, à chaque aventure mais aussi chaque fois que je croise des gens dans la rue. Beaucoup sont surpris de me voir en vrai comme si je n’existais pas (rires). J’en profite pour les remercier encore une fois de leur soutien et de toute l’affection qu’ils m’apportent. J’espère que je ne les déçois pas en sortant aussi vite...

Vidéos associées

News associées