Marie, sa sortie médicale : "Koh-Lanta est un véritable ascenseur émotionnel"

Marie, sa sortie médicale : "Koh-Lanta est un véritable ascenseur émotionnel"
Dans “Koh-Lanta, l'île des Héros”, ce vendredi 13 mars sur TF1, Marie est sortie sur décision médicale. En exclusivité pour MYTF1, l’aventurière revient sur sa courte aventure.

Pourquoi vous être lancée dans l’aventure Koh-Lanta ?

Je fais beaucoup de sport, je pars souvent à l’aventure, je fais des treks en pleine nature. Se lancer des défis et sortir de sa zone de confort, c’est dans mon état d’esprit. J’aime bien les choses qui bousculent le quotidien. Dans Koh-Lanta, il y a un mélange de tout ça. L’esprit sportif, l’aventure, le dépassement de soi… Par rapport à ma vie personnelle, je n’avais pas eu le temps de le faire avant mais là, c’était le bon moment. Je me suis dit cette année, je le fais et j’ai réussi.

De quoi aviez-vous peur avant d’arriver dans Koh-Lanta ?

J’avais une crainte par rapport à l’ennui. J’espérais que les moments passeraient vite entre les épreuves. Je suis quelqu’un d’hyper actif donc j’appréhendais les moments où il n’y avait rien à faire. En revanche, étant assez sportive et contrôlant souvent mon alimentation, la faim ne me faisait pas peur. Si j’étais resté 30 jours, je n’aurais probablement pas tenu le même discours.

Vous avez commencé votre aventure, quelques jours après les autres, suite à l’abandon médical de Claudia.

Après avoir passé les différentes étapes de sélection, j’avais une petite frustration de ne pas être sur la ligne de départ. Puis, finalement j’intègre l’aventure après le départ de Claudia, et je suis folle de joie, fin prête à vivre ce Koh-Lanta. Le rouge est ma couleur préférée donc symboliquement, quand j’arrive sur le camp, je me dit que c’est un signe. Néanmoins, intégrer une équipe quelques jours après les autres, c’est très compliqué. Les amitiés et les alliances se sont déjà créées mais ils ont été très sympas avec moi. Je me suis sentie vraiment à l’aise quand Teheiura est arrivé.

Malheureusement, très vite, vous vous sentez mal… Que s’est-il passé ?

J’ai vite compris, dès la deuxième nuit, que quelque chose n’allait pas. J’ai sûrement fait l’erreur de ne pas le dire tout de suite mais j’avais peur de sortir. A un moment donné, ça n’allait pas mieux et Teheiura m’a conseillé d’appeler le médecin. Il m’a vraiment fait revenir à la réalité. Quand le médecin m’a annoncé que c’était sérieux et que cela impliquait un abandon médical, ce n’était pas vraiment une surprise. J’ai perdu 6 kilos en cinq jours mais aujourd’hui, je suis en super forme !

Aujourd’hui, est-ce que vous arrivez à relativiser votre départ prématuré ?

Je pense qu’à mon retour en France, je n’ai pas adressé un mot à quelqu’un pendant un mois et le pire, c’est que je ne pouvais pas expliquer pourquoi. Pourtant, je suis de nature positive et fun mais c’était un vrai coup dur pour moi. Puis, je me suis soignée et la vie a repris son cours. Mais c’est vrai que depuis la diffusion, avec tout l’engouement et le soutien que je reçois de la Belgique mais aussi de ma région, je suis assez triste. C’est comme si je vivais un deuxième départ. De savoir que mes proches seront déçus, ça me touche encore plus ! Vivre une aventure Koh-Lanta, c’est un ascenseur émotionnel puissant.

Qu’est-ce que vous garderez de cette aventure ?

J’ai vécu des choses extraordinaires dès l’instant où j’ai pris l’avion pour survoler les Fidji... J’ai aussi vécu deux belles épreuves où j’ai pu donner le meilleur de moi-même. J’ai également pu partager de belles choses avec Teheiura qui m’a beaucoup appris. C’est une richesse d’avoir pu vivre ces quelques jours avec ce héros de Koh-Lanta. J’aime bien dire que c’est quelqu’un comme les autres mais pas tout à fait comme les autres. Il a des connaissances incroyables et aime les partager. Malgré tout, cette aventure était magique !

News associées