Maxime, éliminé : "J'avais besoin de gagner pour sortir de la galère"

Maxime, éliminé : "J'avais besoin de gagner pour sortir de la galère"
Dans “Koh-Lanta, La guerre des chefs”, ce vendredi 31 mai sur TF1, Maxime a été éliminé. En exclusivité pour MYTF1, l’aventurier revient sur son aventure.

Quand vous arrivez deuxième à l’épreuve des koalas, vous vous effondrez. Qu’est-ce qui se passe dans votre tête ?

Je réalise que c’est fini. Malgré tout ce qu’on a pu me dire ou la pommade qu’on a pu me passer, je sais que mon aventure est terminé. Cette défaite, c’est l’opportunité qu’ils attendaient tous. Je pleure parce que je suis triste mais aussi de soulagement. Toute la pression accumulée depuis plusieurs jours, s’évacue instantanément.Je fais aussi le deuil d’une victoire possible et des espoirs de vie meilleure qui pouvaient aller avec. Je me dis qu’il faudra encore se battre après.

Votre élimination n’est donc pas une surprise ?

Cela faisait une bonne dizaine de jours que quotidiennement, les aventuriers me disaient : Tu es le prochain à sortir ! Leurs intentions de votes n’étaient pas déguisées. J’espérais une prise de conscience de leur part. Je n’ai jamais été là pour leur nuire, simplement pour vivre mon aventure. Je n’ai même jamais vraiment été dans la stratégie. Ma seule stratégie était celle du totem. Vendredi, je suis éliminé parce que je ne gagne pas. A ce moment-là, je ne suis pas le meilleur et c’est une logique que j’accepte. Je me dis que c’est le jeu, que j’ai fait un beau parcours. Je n’ai pas le droit de me plaindre du parcours que j’ai fait. C’est un beau parcours !

Est-ce que vous comprenez le choix des aventuriers qui se sentaient menacés par vos 6 victoires individuelles ?

Oui je la comprends mais ce n’est pas pour autant que je l’accepte. Les aventuriers ont supposé que j’allais prendre tous les totems et aller en phase finale. Ce qui signifie une place de moins pour l’un d’entre eux. Cindy et Steeve avaient déjà un collier donc si on suit leur logique, il ne restait plus qu’une place dans le carré final. En m’éliminant, ils se sont redonnés une chance d’avoir une deuxième place en phase finale.

Vous rêviez de victoire ou du gain ?

A cette phase du jeu, on pense tous à la finale, à la victoire et aux 100.000€. On sait tous les raisons pour lesquelles on voudrait les gagner. Moi, c’était pour sentir de la galère, aussi simplement que ça. Je me suis toujours battu dans la vie. Conscient de ne pas être le seul, j’avais aussi à coeur de montrer qu’on peut gagner par le mérite, en se battant à la loyal dans les épreuves.

Comment vous avez vécu votre première partie de l’aventure en tant que chef des bleus ?

Je me suis dis que j’allais faire mon aventure comme tout le monde. Je voulais rester discret au début, ne pas trop me montrer… En fait, j’ai été chef désigné par un bracelet donc j’ai dû faire avec. J’ai embrassé mon rôle de chef des bleus et j’ai donné mon maximum pour l’équipe. J’ai aimé ce rôle oui, mais j’ai conscience que ça ait pu me desservir par la suite. J’ai peut-être eu une fatigue physique plus importante en faisant toutes les épreuves. Sans oublier, une certaine fatigue nerveuse. Mais je ne regrette rien !

Même pas d’avoir éliminé Frédéric ?

Non puisque sa stratégie à lui était de m’éliminer depuis le troisième jour. Il avait aussi l’intention d’arriver à la réunification pour, je cite : “mettre le bordel dans la tête de tout le monde et faire partir des stratégies dans tous les sens et en être le marionnettiste”. Par ailleurs, je ne pouvais pas prendre le risque d’aller à la boule noire. Je n’ai jamais de chance aux jeux de hasard et le dernier tirage à la courte paille l’a encore prouvé.

Quelle est votre plus grande fierté ?

L’épreuve des sacs lestés pour ce moment sportif très beau. Tout le monde s’est dépassé sur l’épreuve. Avec Mohamed et Aurélien, on a fait un bel effort physique sur la fin. La plongée avec les raies manta aussi, c’est gravé à vie dans ma tête.

Qui avez-vous envie de soutenir jusqu’au bout ?

J’aimerais que Maud continue le plus loin possible parce qu’on partage les mêmes valeurs.

Quels sont vos projets aujourd’hui ?

On m’a souvent taxé de “Monsieur Je sais tout” mais j’ai fait une vingtaine de métiers dans ma vie pour justement toujours m’en sortir. J’ai été prof d’EPS, guide d’expédition mais aussi serveur… Ce sont des métiers qui m’ont enrichis. Maintenant, j’ai décidé de provoquer la chance. Je travaille à nouveau dans la conception de voyages d’aventures basés sur la survie et le dépassement de soi, ainsi que des raids sportifs 100% féminins.

Attention, Koh-Lanta est de retour le vendredi 14 juin, 21h sur TF1

News associées