Koh-Lanta : Rouges, Jaunes, Bleus : trois stratégies différentes

Voir le site Koh-Lanta

Denis Brogniart - Koh-Lanta Cambodge
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-03-11T13:00:44.524Z, mis à jour 2017-03-11T13:00:44.524Z

Trois équipes, soit autant de stratégies différentes. A l’issue du premier épisode de « Koh-Lanta : Cambodge », quelques tendances se dégagent déjà.

1/ Des Rouges unis autour de Yassin
Chez les Bokor, il a très vite été clair que Yassin serait l’un des leaders sur le camp et lors des épreuves. Organisée autour de son « chef de famille » comme il se définit lui-même, l’équipe rouge a fait preuve d’une efficacité redoutable dès son arrivée sur son campement et les tâches ont très bien été réparties. Parties chercher l’eau, Marjorie et Clémentine l’ont vite trouvée et ont ainsi pu revenir aider les autres à construire la cabane. Une cabane dont la première version, qui aurait contenté n’importe quelle tribu d’aventuriers, a été terminée avant la nuit. Lors des épreuves, même organisation carrée : Yassin mène la troupe et tout le monde est au diapason. Une stratégie efficace qui a permis aux Rouges de terminer 1er de l’épreuve de confort (après la disqualification des Jaunes) et 2e de l’épreuve d’immunité.

2/ Des Jaunes en mode diesel
C’est vraiment lors de l’épreuve d’immunité que l’évidence est apparue : les Sokka ont du cœur et une volonté à toute épreuve ! Sortis de l’eau bien après les autres, ils ont tout de même réussi à reconstituer leur puzzle de cordes en premier. La clé ? Avoir confié les rênes de l’équipe à Sandro dans les épreuves. Le Belge semble assumer son rôle de leader tout en laissant les autres apporter leur pierre à l’édifice, comme Brahma, dont le calme et la réflexion se sont montrés très utile au moment de terminer le puzzle. S’ils n’avaient pas été disqualifiés lors de l’épreuve de confort, les Jaunes auraient déjà deux victoires à leur actif ! Sur le camp, la doyenne Sabine a également pris ses responsabilités en motivant ses compagnons au moment d’aller chercher l’eau et de construire l’abri, qui malheureusement a pris l’eau lors d’une nuit de mousson. Les Sokka avancent donc en équipe et ça leur réussit plutôt bien pour le moment.

3/ Des Bleus en désaccord
C’est tout le contraire chez les Takeo ! Alors que Frédéric, Yves ou Kelly pourraient s’imposer et prendre les choses en main, aucun véritable leader ne se détache et les Bleus se retrouvent donc sans stratégie… Un manque criant au moment de construire la cabane avant l’épreuve d’immunité. Dylan pense qu’ils feraient mieux de se reposer pour reprendre des forces et aborder l’épreuve fatidique dans une meilleure forme, les autres pensent qu’il vaudrait mieux construire la cabane le plus rapidement possible pour s’assurer des nuits dignes de ce nom et mieux performer ensuite. Le nombre finira par l’emporter, mais ce manque d’unité se ressentira lors des deux épreuves disputées. Deux épreuves lors desquelles les Bleus sont arrivés derniers. Le départ de Dylan permettra-t-il aux Takeo de rebondir ? C’est en tout cas ce qu’ils espéraient en éliminant celui qui était pourtant leur meilleur élément sportif lors des épreuves, mais qui nuisait à la cohésion de la tribu par son attitude sur le camp…


en savoir plus : Yassin, Sandro, Dylan