Le Cambodge avec Toutes à l'école - La Flamme Marie Claire

Voir le site La Flamme Marie Claire

Cambodge- La Flamme Marie Claire
Par Sandrine BRASSE|Ecrit pour TF1|2010-05-06T22:02:00.000Z, mis à jour 2010-05-06T22:02:00.000Z

Construction d'un internat et scolarisation de petites filles en danger.

Construction d'un internat et scolarisation de petites filles en danger.


Cambodge- La Flamme Marie Claire


Les actions déjà réalisées par Toutes à l'école :


L'association a bâti puis ouvert le 7 novembre 2006 l'école-pilote Happy Chandara, située à 12 km de Phnom Penh, au Cambodge. 100 nouvelles fillettes sont scolarisées chaque année. Elles sont aujourd'hui 420, elles seront 1 000 lorsque l'école atteindra les classes de terminale. Avant d'être scolarisées, les élèves travaillent pour la plupart dans les champs, et leur famille gagne en moyenne 40 dollars par mois. Afin d'éviter l'absentéisme scolaire, du riz est donné aux parents pour compenser le manque à gagner, les petites ne travaillant plus.


L'ambition de l'école-pilote Happy Chandara est de leur donner une instruction complète et de qualité, ce qui est rarement offert aux enfants pauvres. La plupart des ONG enseignent l'alphabétisation : savoir lire, écrire, compter, et c'est fondamental. Mais la volonté de Toutes à l'école est de former des médecins, professeures, juges, entrepreneuses, seul moyen de débrancher la perfusion humanitaire. Les petites reçoivent à plein-temps un enseignement
trilingue (khmer, anglais puis français à partir du CM1), des cour d'informatique, de valeurs, et elles bénéficient d'un programme sanitaire complet : vaccinations, soins dentaires.
Les fillettes seront soutenues jusqu'à l'obtention de leur diplôme et leur premier pas dans la vie active, qu'elles réussissent l'entrée à l'université ou qu'elles se dirigent vers un apprentissage professionnel. Chaque enfant sera épaulé dans le plus grand respect de ses compétences.


L'action financée par La flamme Marie Claire 2010 :


Certaines élèves abordent aujourd'hui la puberté et peuvent être menacées par des mariages arrangés. D'autres sont victimes d'abus au sein de leur famille et ont besoin de protection. Enfin, des fillettes orphelines, hébergées ici et là dans le district, ont droit à une vie de famille.
Face à ce constat, Toutes à l'école a décidé de construire un internat pour la rentrée scolaire 2010-2011 au sein de son école Happy Chandara. Cette grande maison de vie, animée par des assistantes maternelles, hébergera chaque année 30 nouvelles enfants et leur offrira l'instruction de qualité dispensée par l'école.