Que retenir des épisodes 3 et 4 ?

Voir le site La vérité sur l'affaire Harry Quebert

Patrick Dempsey
Par M.M.|Ecrit pour TF1|2018-11-29T09:24:21.891Z, mis à jour 2018-11-29T09:24:39.059Z

Mercredi 28 novembre, TF1 diffusait les épisodes 3 et 4 de « La Vérité sur l’affaire Harry Quebert ». L’occasion pour les téléspectateurs d’en apprendre davantage sur le passé de Nola mais aussi sur la vie mouvementée d’Harry Quebert. Vous avez loupé les deux épisodes ? Voici le récapitulatif des indices.

Vous avez raté les épisodes 3 et 4 de « La Vérité sur l’affaire Harry Quebert » ? Pas de panique, il est heureusement possible d’accéder au replay des deux épisodes diffusés ce mercredi 28 novembre ICI. Et afin de vous aider à faire le point sur l’enquête menée par Marcus Goldman pour innocenter son ami et auteur Harry Quebert, voici les indices importants qui vous aideront à comprendre la suite de l’histoire adaptée du roman de Joël Dicker…

1)      Une nouvelle preuve de la culpabilité d’Harry Quebert

Malheureusement pour Harry Quebert, le sort s’acharne. Sur la première page du livre retrouvé avec le corps de la jeune Nola Kellergan était inscrit : « Adieu ma Nola chérie ». Une déclaration d’amour compromettante pour l’auteur accusé du meurtre de la jeune femme. Il était le seul à l’appeler ainsi…


2)      Nola subissait les coups de sa mère

Comme indiqué par Nancy, une ancienne amie de Nola, la jeune femme subissait les coups de sa mère. Cette dernière battait violemment sa fille. Son père, le révérend Kellergan, restait impuissant, préférant même se cacher dans le garage, musique à fond, pour masquer les cris de sa fille. Une situation très délicate pour la jeune femme alors âgée de 15 ans…




3)      Une lettre d’amour compromettante

A l’époque du meurtre, Tamara Queen, la mère de Jenny, était au courant de la liaison entre Harry et Nola. La propriétaire du dinner de la ville est même entrée par effraction au domicile de l’écrivain pour voler une preuve de leur histoire d’amour interdite : une lettre rédigée par l’auteur. Mais cette missive est désormais introuvable. Cachée initialement dans un coffre-fort du Clarks, cette lettre a finalement disparu…


4)      Nola n’était pas si innocente…

A ses 15 ans, Nola était proche de plusieurs hommes : Harry Quebert dans un premier temps mais aussi Elijah Stern, l’homme le plus puissant du Maine. Une fois arrivé à son domicile, Marcus Goldman a déniché une preuve irréfutable de leur relation : un tableau de Nola, nue, était caché dans l’une des pièces de la maison.



en savoir plus : Nola Kellergan, Marcus Goldman, harry quebert