Que retenir des deux premiers épisodes ? Découvrez le récapitulatif des indices

Voir le site La vérité sur l'affaire Harry Quebert

Indice 1 - 'Je ne suis qu'un imposteur'
Par M.M.|Ecrit pour TF1|2018-11-22T09:51:50.654Z, mis à jour 2018-11-29T08:24:25.152Z

Mercredi 21 novembre, TF1 vous donnait rendez-vous pour la série événement « La Vérité sur l’affaire Harry Quebert ». Vous avez loupé les deux premiers épisodes ? Pas de panique, voici les informations à retenir…

Les fans de l’œuvre de Joël Dicker attendaient avec impatience la diffusion de la série télévisée « La Vérité sur l’affaire Harry Quebert » réalisée par Jean-Jacques Annaud. Mercredi 21 novembre, TF1 diffusait les deux premiers épisodes. Alors, que s’est-il passé ? Marcus Goldman, incarné par Ben Schnetzer, un jeune écrivain à succès après la vente d’un premier roman se retrouve plongé dans une affaire de meurtre, bien malgré lui. Alors que le jeune homme peine à trouver l’inspiration, Marcus Goldman demande  de l’aide à son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert (Patrick Dempsey), un écrivain reconnu et l’un des plus respectés du pays, isolé dans sa demeure de Sommerdale. Le jeune homme est loin de s’imaginer que sa vie va être bouleversée alors que son mentor est arrêté par la police. Harry Quebert est accusé d’avoir assassiné en 1975 Nola Kellergan (Kristine Froseth), une jeune fille âgée de 15 ans.

1)      Harry Quebert et Nola Kellergan étaient très intimes
Une fois arrivé dans la demeure d’Harry Quebert, Marcus découvre une boîte cachée derrière la bibliothèque du propriétaire. Elle contient des photos intimes d’Harry Quebert et de Nola Kellergan, avant que la jeune femme disparaisse à jamais.

2)      Harry Quebert était dans un motel le soir du meurtre
Interrogé par Marcus et son avocat, Harry Quebert avoue où il était le soir de la disparition de Nola Kellergan. Le 30 août, l’écrivain n’était pas à Boston (comme indiqué aux enquêteurs trente ans plus tôt) mais bel et bien à Sommerdale, dans la chambre numéro 8 du motel By the Sea. Nola Kellergan était censée le retrouver à 20 heures.

3) Harry Québert, un imposteur ?
Harry Quebert n’a pas été représenté par une maison d’édition pour publier son premier roman. L’écrivain a lui-même fait imprimer l'ouvrage. Et le bibliothécaire de la ville de Sommerdale n’est pas dupe. L’homme a finalement découvert la supercherie.




4)      Une Monte Carlo compromettante
Après un face à face tendu entre Marcus Goldman et le sergent Perry Gahalowood, ce dernier lui indique qu’une Monte Carlo a été aperçue sur la scène du crime le jour de la disparition de Nola Kellergan. Une voiture que possédait Harry Quebert au moment des faits. Une nouvelle preuve accablante contre l’écrivain…

5)      Un mot était écrit sur le manuscrit enterré avec la jeune femme
Sur la première page de l’ouvrage enterré avec le corps de Nola Kellergan, un mot était écrit : « Adieu ma Nola chérie ». Mais l’écrivain assure à son avocat et à Marcus Goldman qu’il n'a jamais été l'auteur de cette déclaration.

6)      La présence de Marcus dérange
Depuis le début de l’enquête, la présence de Marcus Goldman dérange. Le jeune écrivain a reçu plusieurs mises en garde (des petits mots glissés sous la porte d’entrée de la propriété d’Harry Quebert). Quelqu’un a même mis le feu à la voiture qui se trouvait sur la propriété de l’auteur, à l'issue du deuxième épisode. 



en savoir plus : Marcus Goldman, harry quebert, Nola Kellergan