La Vie secrète des enfants : une aventure "pleine de surprises" pour les experts

Voir le site La vie secrète des enfants

La vie secrète des enfants
Par P.H.|Ecrit pour TF1|2017-01-11T15:08:50.827Z, mis à jour 2017-01-11T15:08:52.653Z

Ils ont beau être des pros en psychologie de l’enfant, Leonard Vannetzel, Solange Denervaud et Edouard Gentaz, les experts de "La Vie secrète des enfants", ont eu quelques surprises devant les comportements des enfants.

Trois experts pour une expérience inédite. Edouard Gentaz (directeur de recherche au CNRS et professeur à l'Université de Genève en psychologie du développement), Leonard Vannetzel (psychologue spécialisé en psychologie de l'enfant et neuropsychologie) et Solange Denervaud, actuellement doctorante en neurosciences à l'Université de Genève, ont accepté de prendre part à La Vie Secrète des enfants, une aventure inédite dévoilant ce qu’il se passe lorsque les enfants sont au centre de loisirs ou à l'école, loin des parents. 

Cette expérience a réservé quelques surprises à ces experts de l’enfance. "On était tout le temps surpris. Il y a des grandes lois générales (sur le développement et la psychologie ndlr) mais en fonction des enfants, ça change. Ils nous surprenaient en permanence : leurs stratégies de déduction, l’apprentissage des choses… Il y a des spécialités propres à chaque enfant. Et heureusement, sinon on serait des clones !" confie ainsi Leonard Vannetzel. Revenant sur le test du chamallow ponctuant le premier épisode diffusé le 8 janvier dernier sur TF1, Edouard Gentaz ajoute : "On a pu voir un tas de stratégies individuelles. On n’aurait jamais pu imaginer ce qu’ils allaient inventer pour tenir !" 

La "petite souris dans le trou de la serrure"

 Si La Vie Secrète des enfants a parfois étonné les experts, cette série documentaire inédite "donnera des clés aux parents pour comprendre" leur progéniture, explique Antoine Baldassari, le producteur de ce rendez-vous dominical. S’il s’est lancé dans ce projet, c’est avant tout pour répondre à une question que se posent les parents chaque matin : ‘Mais que fait mon enfant lorsque je le dépose à l’école ou au centre de loisirs ?’ "On veut tous être une petite souris dans le trou de la serrure", ajoute-t-il. 

Attachants et pleins de vie, les douze héros en culotte courte dont on suit le quotidien sont des "enfants typiques, bien dans leurs baskets pour qu’on puisse s’identifier, précise Antoine Baldassari. On a composé un panel de toutes catégories sociales, un groupe équilibré." "Il y a un rapport à la caméra naturel chez eux. Il fallait que le système soit avant tout transparent pour les enfants. Il y avait 24 caméras et les experts étaient dans une salle à part. Ils voyaient les enfants le matin en arrivant et le soir en partant. Les enfants vivaient leur vie", conclut-il en avouant avoir eu des "journées tendues." "On était deux à piloter les caméras et il se passe beaucoup de choses en une journée !" 

L’âge clé du développement 

Filmés avec quatre mois d'intervalle les deux épisodes de La Vie Secrète des enfants mettent en lumière des petits bouts qui ont entre 4 et 5 ans. Un âge qui n'est pas anodin pour les experts du documentaire de TF1. "Les enfants ont la capacité d’apprendre de manière intuitive à cet âge-là, ils sont en phase d’apprentissage. (…) C’est l’âge clé du développement, on va vers l’âge de raison", confient-ils ainsi. Ils ont d’ailleurs pu se rendre compte du "développement fulgurant" des enfants en les retrouvant pour la deuxième partie du tournage, quatre mois après les premiers jours passés dans le centre de loisirs. "On a vu une évolution des comportements entre eux. Ils ont beaucoup changé !" 

Pour découvrir le deuxième épisode de La Vie Secrète des enfants, rendez-vous ce dimanche 15 janvier à 16h05 sur TF1.