Dans l'actualité récente

12 coups de midi : Exclu. Claire détrône Christian mais laisse sa place : "Je reviendrai"

Voir le site Les 12 coups de midi

PLAN 4
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-01-15T14:00:37.966Z, mis à jour 2017-01-15T14:00:37.966Z

Claire a battu Christian, le recordman des 12 coups de midi ce samedi. De retour sur les bancs de l’école à l’âge de 29 ans, elle a cependant dû laisser sa place ce dimanche pour valider ses partiels. L’occasion d’en savoir davantage sur le parcours de cette jeune femme.

Vous avez détrôné Christian dans l’émission de samedi. On vous a senti, à la fois, émue et désolée pour lui…
Oui, ma première pensée a été pour Christian. J’étais sincèrement déçue pour lui. Il rêvait tellement d’arriver au million d’euros. Je ne pensais vraiment pas gagner. Lorsque je suis arrivée sur le tournage de l’émission le matin et que j’ai croisé Christian, je me suis tout de suite dit : "Je n’ai aucune chance". Et finalement… Je l’ai battu in extremis. Sur le coup, j’ai eu un peu de mal à y croire.

Christian vous impressionnait ?
Oh que oui. C’est un phénomène ! J’ai suivi son parcours et il est vraiment impressionnant. C’est quelqu’un de très doué. C’est aussi un chic type. J’ai échangé avec lui après le tournage. Nous avons eu un très bon contact.. On a d’ailleurs pris quelques photos ensemble.  Il était un peu déçu de partir. Ce que je peux comprendre. Mais je pense qu’il a aussi apprécié mon attitude. Je n’étais pas là pour le battre à tout prix.

Dimanche, vous avez dû laisser votre place. N’avez-vous aucun regret ?
Je n’ai pas vraiment eu le choix à vrai dire. J’avais des partiels à passer et je ne pouvais vraiment pas les louper. Les études, c’est vraiment important pour moi… Mais j’ai une très bonne nouvelle à vous annoncer : je vais revenir. La production m’a fait cette proposition et j’ai accepté. (Claire n'a pas été éliminée du jeu, elle n'a pas pu assister aux prochains tournages. Comme le veut le règlement de l'émission, elle sera, en effet, autorisée à revenir comme simple candidate NDLR.)

Pourquoi avoir décidé de reprendre vos études à 29 ans ?
Ma maman est décédée lorsque j’avais 17 ans, mon père quand j’avais 18 ans. J’ai dû travailler très tôt pour subvenir à mes besoins. Je n’avais vraiment pas le choix. J’ai enchainé les petits boulots. J’ai travaillé dans une salle de spectacle, dans des magasins. Ca a été très formateur. Mais j’ai toujours eu envie de reprendre mes études. J’ai validé mon BAC par équivalence. J’ai même eu la mention très bien. Je regrettais en revanche de ne pas avoir de diplôme universitaire. Si bien que je me suis inscrite en licence de droit. Je suis quelqu’un qui est dans l’action. Je ne suis pas du genre à me laisser abattre ni à pleurer sur mon sort. J’envisage de devenir juriste.

Vous êtes une boule d’énergie. D’où vous vient cette force de caractère ?
Je suis une personne très énergique mais aussi une grande émotive. J’ai eu une enfance très particulière. Ma maman m’a élevée seule. J’ai été livrée à moi-même très jeune. Je me rappelle qu’à l’âge de 9-10 ans, je prenais le métro seule pour la rejoindre. Si aujourd’hui, c’est quelque chose de banal, ça ne l’était pas à l’époque. Quand on n’a pas le choix, on n’a pas le choix. Surtout que je souffre d’une déficience visuelle depuis que je suis jeune.

Comment gérez-vous ce handicap ?
Je le prends comme tel et surtout je ne me sens pas limitée. Il est vrai que je ne peux pas conduire et que je ne vois pas grand chose quand il fait noir. Mais je vis normalement. Il est rare que je n’ai pas le moral. Ce qui me gêne plus c’est qu’aujourd’hui, quand on souffre d’un handicap, on est souvent mis à l’écart…

Vous êtes maman célibataire. N’est-ce pas trop dur au quotidien ?
Non. Ma fille a 7 ans et je m’entends très bien avec son papa. On est séparé mais cela ne nous empêche pas de vivre des moments en famille. J’essaye de lui inculquer des valeurs, de la rendre autonome.

Christian a trouvé l’amour grâce aux 12 coups de midi. Vous y pensez ?
Non, cela ne fait pas partie de mes priorités ! Je m’occupe de ma fille, de mes études et je suis investie dans une association. Je n’ai pas suffisamment de temps à accorder à un homme pour le moment. Ca serait injuste de ma part.

Vous êtes investie dans la protection animale racontez-nous…
Je participe à des actions qui vont en ce sens et je partage des repas avec des personnes qui sont dans le même état d’esprit que moi. Je trouve que les conditions d’élevage sont intolérables. Je fais attention à ce que je mange. Je suis végétarienne. C’est un choix personnel.

Vous avez gagné 5.500 euros, qu’allez-vous faire de votre argent ?
Je vais mettre une partie de la somme de côté. Pour le reste, je vais acheter de l’électroménager et partir en voyage avec ma fille au bord de la mer. Ca fait deux ans que l’on est pas parties en vacances.

Vous allez donc revenir très prochainement dans le jeu. Quel est votre objectif ?
Avant tout, m’amuser. Mais je pense que je reviendrais avec davantage un esprit de gagnante.