Les 12 coups de midi - Timothée : "Christian est beaucoup plus populaire que moi"

Voir le site Les 12 coups de midi

Timothée : 60ème participation
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-06-01T08:06:30.671Z, mis à jour 2017-06-01T08:06:31.504Z

Sa gentillesse et son humilité séduisent les téléspectateurs. Timothée, 8e plus grand maître de midi (et toujours en course) est en passe de devenir aussi populaire que Christian. Il nous raconte sa rencontre avec le plus grand maître de midi.

Vous êtes dans le top 8 des plus grands maîtres de midi. Une petite réaction ?

Je suis déjà très heureux d’être entré dans le top 10 des plus grands maîtres de midi. Maintenant, je prends les émissions les unes après les autres, comme elles viennent. Les objectifs, je me les fixe au fur et à mesure. Je suis compétiteur. Ca me permet d’avancer et de me motiver
Le record de Christian vous semble-t-il accessible ?
Non, c’est impossible ! Niveau connaissance, il y a un monde d’écart entre nous ! Je n’ai pas, non plus, la même endurance que lui.
Christian a eu une cote de popularité énorme. Ressentez-vous également cette médiatisation ?
Ma participation a eu un fort retentissement à l’échelle locale. C’est la fierté aveyronnaise. Des gens qui ne regardaient pas l’émission, la suivent maintenant. Mais ma situation n’est pas comparable à celle de Christian. Je l’ai rencontré. Il est beaucoup plus populaire que moi et de loin. Je ne m’en porte pas plus mal. Je ne recherche pas la médiatisation à tout prix. Quoi qu’il en soit, ça fait plaisir. Les remarques sont bienveillantes.
Que vous êtes-vous dit avec Christian lorsque vous l’avez rencontré ?
On a beaucoup échangé sur nos parcours et les retombées médiatiques. Je trouve qu’il a plutôt bien géré l’après 12 coups de midi.
Etes-vous superstitieux comme lui ?
Absolument pas ! Je sais que beaucoup de champions le sont. Mais si je dois échouer, je ne m’en prendrais qu’à moi-même !
Il parait que vous êtes connu jusqu’en Tunisie ?
C’est vrai. Je ne le savais pas. C’est un candidat qui me l’a dit. Je savais que les 12 coups de midi étaient suivis en Suisse et en Belgique mais je ne pensais pas que l’on parlerait de moi en Tunisie. Après, mon "succès" est lié à celui de l’émission !
Vous avez un frère jumeau. Les gens l’arrêtent-ils dans la rue ?
Nous sommes des faux jumeaux. Les gens ne peuvent pas nous confondre ! Il a vécu quelques temps à l’étranger, du coup je ne sais pas trop comment il a perçu ma participation aux 12 coups de midi. Mais je pense qu’il le vit bien, les gens ne l’assaillent pas de questions. On a les mêmes amis. Du coup, ils me posent les questions directement.
Jean-Luc Reichmann n’arrête pas de vous taquiner sur le fait que vous soyez célibataire…
Je le prends avec humour. Je trouve ça drôle qu’il me branche avec des femmes célibataires sur le plateau. Je le vis bien. Après, je ne suis pas venu pour ça. Je suis à un âge où je peux encore trouver l’amour. Mais si ça peut me filer un coup de pouce, pourquoi pas (Rires). Il y a quelques femmes qui m’ont contacté. Mais bon, il ne se passe rien.


en savoir plus : Jean-Luc Reichmann