EXCLU. Mathieu éliminé : « J’aimerais écrire un livre sur le combat de ma fille »

Voir le site Les 12 coups de midi

Mathieu
Par Marine Madelmond|Ecrit pour TF1|2018-01-11T13:00:18.637Z, mis à jour 2018-01-11T13:00:18.637Z

Éliminé après 32 participations, Mathieu quitte l’aventure des 12 Coups de Midi avec une jolie cagnotte de 119 950 euros. Un parcours salué par Jean-Luc Reichmann. En exclusivité pour MYTF1, Mathieu a accepté d’évoquer ses projets, ses meilleurs souvenirs sur le plateau mais aussi le combat de sa fille contre la maladie.

MYTF1 : Pourquoi avoir participé aux 12 Coups de Midi ?
Je travaille à la maison donc je peux regarder l’émission le midi. Jean-Luc Reichmann amène un côté très convivial sur le plateau. Il est simple et il apporte de la joie de vivre. Ça m’a tout de suite plu. J’ai toujours aimé les jeux de culture générale.

MYTF1 : Aviez-vous un objectif lors de votre première participation ?
Pas vraiment. Le but était de m’amuser, de montrer à mes enfants qu’on peut réussir en s’amusant. Mais au fur et à mesure, émission par émission, on essaye évidemment de gagner un peu plus et de trouver l’Etoile Mystérieuse. 

MYTF1 : Parmi les plus grands Maîtres de Midi, quel est celui qui vous a le plus impressionné ?
Evidemment Christian, par ses connaissances. J’aimais aussi regarder le parcours de Xavier, Alexandre ou plus récemment Timothée et Romain. J’ai aussi été touché par Fabrice qui a vécu des malheurs dans sa vie.

"Cette maladie nous a fait grandir"

MYTF1 : Vous avez révélé dans l’émission la maladie de votre fille, atteinte d’une leucémie alors qu’elle n’avait que six ans. Était-ce important pour vous d’évoquer le combat de votre enfant contre la maladie ?
C’était très important pour moi car on a vécu un parcours difficile pendant cinq ans.  Cette maladie nous a fait grandir. Quand Louise est tombée malade, j’avais prévenu mes fils que ça allait durer longtemps. Mais cette épreuve nous a soudés. Je souhaitais montrer aux téléspectateurs qu'on peut s'en sortir malgré les épreuves. 

MYTF1 : Comment ont réagi vos proches à votre participation ?
Ma famille était très fière dès ma première victoire. A chaque fois que je les appelais, ils me disaient « Rentre le plus tard possible ». Ils étaient bien évidemment déçus lors de mon élimination. 

MYTF1 : Vous avez été éliminé alors qu’il ne restait que très peu de cases sur l’Etoile Mystérieuse. Pas trop déçu ?
Je suis déçu car j’étais très proche de trouver l’Etoile mystérieuse. En plus, je souhaitais donner les cadeaux à l’association Princesse Manon (créée après le décès d’une fillette âgée de 6 ans victime d’un Neuroblastome,une tumeur très agressive. L’association permet de récolter des dons pour permettre aux parents et membres de la famille d’avoir un soutien et des conseils.)

MYTF1 : Vous avez gagné 119 950 euros, qu’allez-vous en faire ? 
Ma compagne et moi aimerions nous marier et faire un beau voyage avec nos enfants. On pense à l’île Maurice, la Thaïlande ou l’Australie. On pourrait aussi commencer des travaux dans la maison et pourquoi pas investir.

"C'est le début d'une autre aventure"

MYTF1 : Les 12 Coups de Midi, c’est aussi une histoire de rencontres. Quels souvenirs gardez-vous ?
Il y a beaucoup de candidats qui m’ont touché. Je pense notamment à un monsieur qui a eu un accident et sa femme s’est retrouvée en fauteuil roulant. J’ai aussi pu discuter avec les parents de Benjamin, le petit garçon atteint de la maladie d’Asperger

MYTF1 : Comment vivez-vous votre nouvelle notoriété ?
Dans mon village, il y a très peu d’habitants, mais on me reconnaît dans la rue. Le maire a aussi eu envie de me rencontrer. J’ai eu beaucoup de retours, je retrouve des gens que j’ai connus il y a 20 ou 30 ans. Mais pour le moment, je n’ai pas reçu de lettres, ni de déclarations d’amour (rires). 

MYTF1 : Comment appréhendez-vous la suite ?
Ce qui me tarde, c’est de savoir comment tout ça va évoluer. C’est le début d’une autre aventure, d’une autre vie. J’ai envie d’échanger sur cette expérience, peut-être même d’écrire un livre sur le combat de ma fille. J’ai hâte de voir comment on va gérer tout ça, au niveau professionnel mais aussi personnel.

en savoir plus : Jean-Luc Reichmann