EXCLU - Maxime : "Il y a eu un avant et un après 12 Coups de Midi !"

Voir le site Les 12 coups de midi

Capture d’écran 2017 07 01 à 15 12 52
Par Lorelei BOQUET-VAUTOR|Ecrit pour TF1|2017-07-01T13:12:33.578Z, mis à jour 2017-07-03T14:13:55.603Z

Ils n’y croyaient pas forcément le jour où ils ont tenté leur chance en passant le casting de l’émission. Et pourtant, ils ne regrettent rien et vous encouragent à en faire de même.

Il y a quelques jours, Maxime, Christophe et Sylvain - trois anciens Maîtres de midi - participaient à un Facebook Live dans la Social Room de TF1 pour fêter les 7 ans de l’émission et promouvoir la semaine du Combat des Maîtres du 3 au 8 juillet prochain. Tous trois n’ont pas pu cacher à quel point participer à l’émission Les 12 Coups de midi a changé leur vie, et ce à bien des égards.

Christophe, avait tenté sa chance en 2016 et était resté pendant 8 participations pendant lesquelles il a vécu « des moments très intenses ». Selon lui, « les 12 Coups de midi c’est une grande famille, c’est hyper convivial, tout ça c’est vraiment génial ». Persuadé que tout le monde devrait vivre cette aventure, il a expliqué aux spectateurs du Facebook live : « j’invite toutes les personnes à participer aux différents castings pour essayer de participer à l’émission. Et même si vous vous faites sortir au premier tour, franchement c’est vraiment que du bonheur et cela permet de voir un peu les coulisses, comment ça se passe au niveau des enregistrements et tout le monde est super sympa là-bas ».

Même son de cloche pour Sylvain, 75 participations au compteur, qui lui a écouté ses proches qui lui conseillaient de tenter sa chance et de passer le casting avant de se lancer. « Il y a eu du temps entre le moment où j’ai passé les sélections et le moment où on m’a dit ‘oui, tu vas participer à l’émission’ » explique-t’il. Puis d’expliquer son expérience personnelle : « c’était un moment sympa sur un demi-samedi, avec des questions sur soi, de culture générale. C’est à la portée de tout le monde honnêtement. C’est quelque chose à tenter. Qu’on y arrive ou qu’on y arrive pas peu importe, il ne faut pas se remettre en question parce que tout le monde a ses chances ». Terre à terre, il ajoute : « Et même si vous ne restez Maître de midi qu’une seule journée, vous partez toujours avec un petit pécule sympathique ». 

Maxime lui, avait joué en 2015, le temps de 43 participations. « C’était un extraordinaire et bouleversant souvenir » reconnaît l’ancien Maître de midi. Lucide sur sa participation il explique : « Je considère qu’il y a eu un avant et un après. La raison principale, c’est que l’argent que l’on remporte c’est bouleversant. Ca donne une sensation d’être à l’abris et c’est très agréable le matin en se levant de savoir qu’on a gagné tout ça et en prenant autant de plaisir.  

en savoir plus : Jean-Luc Reichmann