Patrick Bruel : "Ça bouge beaucoup autour des Enfoirés, il y a une espèce de frénésie"

Voir le site Les Enfoirés Kids

2011- Dans l'oeil des Enfoirés - Les Restos du Coeur
Par TF1|Ecrit pour TF1|2011-02-18T13:03:00.000Z, mis à jour 2011-02-22T10:20:17.000Z

Découvrez l'interview exclusive de Patrick Bruel !

Mes Enfoirés


C'est très agréable de retrouver l'équipe et de poursuivre cette belle aventure. On ne peut qu'être enthousiaste à l'idée de se retrouver chaque année, d'explorer de nouveaux répertoires musicaux et de passer nos soirées ensemble. Le caractère créatif est toujours en constante évolution. Jean-Jacques met beaucoup de cœur à faire toutes les mises en scène et le résultat est là. On se prête au jeu avec beaucoup de plaisir. Notre mobilisation est au service d'une cause imparable. Bien sûr, on souhaiterait que la donne s'inverse mais en l'occurrence ce n'est pas le cas, alors on est là ! Les Restos n'ont jamais servi à la promotion des artistes. C'est une émission qui est là pour rapporter de l'argent à une cause fondamentale et tous les moyens sont bons.


Comme d'habitude


C'est le tableau qui m'a le plus touché. Quelque chose d'assez fort se dégage et j'aime cet échange avec Patricia Kaas. C'est un petit film, un beau moment d'émotion. Mais je découvre toujours les tableaux à la télévision car, pendant le concert, nous sommes toujours en train de nous préparer pour les suivants. On voit très peu de choses de l'intérieur et c'est très bien ainsi car c'est un plaisir de découvrir le spectacle lors de sa diffusion autour d'une petite fête avec les copains.


L'œil des Enfoirés : explications


C'est l'œil du cyclone. Ça bouge beaucoup autour des Enfoirés, il y a une espèce de frénésie, des émotions très fortes, parfois violentes. Au centre de l'œil, tout est apaisé, agréable, car cette aventure est menée de main de maître par tous les acteurs des Enfoirés. On entre alors dans l'intimité des artistes, dans les coulisses.