Famille BOMBELE, 5 enfants : "La foi et l'amour sont les fondements de notre famille"

Retrouvez le quotidien XXL de la famille BOMBELE dans la saison 2 inédite, à partir du lundi 9 novembre à 17h25 sur TF1.

Dans la famille Bombele, on répond aux clichés sur les familles nombreuses et aux discriminations en visant l’excellence ! Emmanuelle, la maman, et Lifa, le papa, s’aiment depuis 20 ans. Ensemble, ils ont surmonté tous les obstacles et n’ont jamais perdu de vue leurs objectifs… Lifa, ancien joueur de football professionnel au Congo, est devenu avocat et pasteur. Emmanuelle est kinésithérapeute. C’est dans cette même quête de réussite qu’ils élèvent leurs 5 enfants… A l’école ou au sport, Noémie, Sam, Liza, Tom et Sarah doivent donner le meilleur ! Guidés par leur foi, les Bombele vivent leur vie à mille à l’heure et n’ont pas fini de nous surprendre ! Rencontre avec Emmanuelle et Lifa.

Racontez-nous l’histoire de la famille Bombele.
Lifa :
Emma et moi, on s’est rencontrés assez jeunes vers l’âge de 15, 16 ans. Elle est mon premier amour et je suis le sien. A l’époque, je faisais partie d’un groupe de rap et ce jour-là, nous devions rencontrer un producteur de musique. Au lieu de faire une session d’enregistrement dans le studio, qui appartenait en réalité au grand-frère d’Emma, j’ai passé l’après-midi à discuter avec elle. C’est comme cela que tout a commencé.
Emma : Pendant un an, Lifa m’a vraiment courtisée et moi je n’étais pas très intéressée. Mon père est pasteur aussi. J’ai grandi dans une famille chrétienne ancrée dans les traditions. Pour moi, ça n’existait pas d’avoir un petit copain donc je voyais vraiment Lifa comme un ami. Mais lui me disait : “Je n’ai pas besoin d’une amie, je t’aime”. Il a surtout eu ces mots qui ont résonné en moi : “Si tu m’avais laissé une chance, je t’aurais tout donné”. Je me suis alors demandée si je ne passais pas à côté de quelque chose… Je lui ai donné rendez-vous le lendemain, à la sortie de l’école. Dans la soirée, je recevais un texto : “Veux-tu m’épouser ?” Depuis ce jour, on est ensemble. C’était il y a plus de vingt ans.

Avez-vous eu très tôt l’envie de fonder une famille nombreuse ensemble ?
Emma :
Quand on s’est mariés, on terminait nos études. On savait qu’on voulait fonder une famille ensemble mais on savait aussi qu’on ferait des métiers (Emma est kynésithérapeute et Lifa est avocat, ndlr) qui allaient prendre beaucoup de temps. Je me disais que si j’avais un garçon et une fille, je serais très heureuse. Noémie est née, puis Sam. Moi, j’étais une femme et une maman comblée. Plus de 3 ans après, je suis tombée enceinte de Lisa par surprise. Et cela a été comme ça pour les trois derniers. A chaque fois, nous sommes bénis et nous remercions Dieu.
Lifa : C’est vrai qu’au début de notre histoire, tout nous séparait plutôt que de nous unir. Cela a d’ailleurs été un dur combat à porter pour nous deux. Faire accepter notre histoire d’amour, n’a pas été de tout repos. J’étais alors joueur de football professionnel en Belgique et joueur de l’équipe national espoir du Congo, avec une passion très forte pour la musique mais j’avais déjà en tête mon projet de vie : me marier avec Emma, devenir avocat et avoir 5 enfants. Mes rêves sont devenus réalité !

Comment vous faites pour allier vos vies professionnelles et vos vies de parents ?
On joue à l’équilibriste à chaque moment. L’agenda est programmé, réévalué en fonction des urgences ou autres. C’est aussi pour cela que c’était très intéressant pour nous de participer à l’émission Familles nombreuses. Montrer comment on s’organise sur une journée ! On se donne tous des objectifs et avec le sourire. Cela arrive souvent qu’on n’arrive pas à tout gérer parfaitement. Il n’y a aucune ambiance militaire à la maison. Les principes clés sont : prévoyance, flexibilité et délégation. Nous n’avons pas peur de se faire aider pour certaines tâches afin d’être plus sereins dans notre vie quotidienne.

Vous êtes une famille guidée par la foi au quotidien.
Emma :
La foi, c’est le fondement et l’équilibre de notre famille. Nous avons à coeur de montrer une autre facette de la foi chrétienne. Chacun peut la pratiquer à sa façon. Nous, nous sommes une famille chrétienne et fun !
Lifa : Pour moi, c’est avant tout une rencontre avec Emma puis avec Dieu au travers d’elle. Au départ, j’étais même fâché contre Dieu à cause des choses que j’ai vécu et qui m’ont juste éloigné de la foi. J’ai eu ce cheminement qui m’a ramené dans la foi et qui m’a engagé. Je suis même devenu Pasteur. Mais encore une fois, on casse les clichés parce que je ne suis pas un pasteur qui ne fait que ça. J’ai plein d’autres casquettes. Je suis un pasteur, avocat, ancien joueur professionnel de football et maintenant entraîneur.
Emma : Ce qui est beau avec Lifa, c’est que c’est quelqu’un qui fait les choses vraiment à fond. J’avais prié pour qu’il devienne chrétien. Parce que je voulais que ça nous unisse et finalement, cela a dépassé toutes mes espérances. Il a fait un master en théologie pour devenir pasteur et si je ne l’avais pas arrêté, il aurait été jusqu’au doctorat (rires).

Qu’est-ce qui vous rend fiers en tant que parents ?
Emma :
Nos enfants sont des personnes aimantes, bienveillantes et qui pensent aux autres. Ce sont des enfants qui, partout où ils vont, font du bien. Pour nous, c’est la meilleure des réussites.
Lifa : Voir leur sourire dans leurs différentes activités, vivre avec eux leurs réussites, partager leurs passions et les encourager vers l’excellence. On laisse pleinement nos enfants être et devenir ce qu’ils ont envie. On a vraiment hâte de partager notre vie de famille avec les téléspectateurs. Si l’on parvient à encourager les gens à suivre leur coeur, en entrant un petit peu chez eux chaque soir, nous aurons réussi notre mission.

Vidéos associées

News associées