Les feux de l'Amour : "On ne sait pas ce qu'il va arriver à notre personnage", confie Christian LeBlanc (Michael Baldwin)

Voir le site Les feux de l'amour

Capture d’écran 2017 05 03 à 15 48 24
Par A.D|Ecrit pour TF1|2017-05-05T07:30:34.216Z, mis à jour 2017-05-05T07:30:34.216Z

De passage à Paris en avril dernier, Christian LeBlanc, connu sous le nom de Michael Baldwin dans "Les feux de l'Amour", est venu nous voir pour discuter du succès de la série depuis plus de quatre décennies et de la raison pour laquelle il s'amuse toujours autant sur le tournage.

Cela fait 23 ans qu'il incarne Michael Baldwin à l'écran dans Les feux de l'Amour. A 58 ans, Christian LeBlanc est un vieux de la vieille. Il connaît les rouages du métier, et surtout ce à quoi s'attendre ou ne pas s'attendre sur un tournage. En particulier sur le tournage d'une série telle que <em>Les feux de l'Amour</em>. Il sait par exemple qu'il ne sert à rien de faire des plans pour son propre personnage. Les scénaristes sont à l'écoute oui, mais ils ne lâchent rien jusqu'au dernier moment. « En général, on ne sait pas ce qu'il va arriver à notre personnage », a ainsi confié Christian LeBlanc à MYTF1 en avril dernier, de passage à Paris. « Parfois on vous donne des indices, notamment sur les cas de maladie éventuelle chez un personnage mais c'est tout ».

Alors oui, dit-il, parfois il arrive que certains entendent ce que lui aime appeler « des bruits de couloirs ». «  Mais il y a une chance sur deux pour qu’au final, cela change », ironise-t-il. Christian LeBlanc précise toutefois que cela n'a pas toujours été le cas. « Quand Bill Bell (William Bell, créateur de la série) était le seul à diriger le show, il pouvait vous dire avec un an d’avance ce qui allait se passer. Mais aujourd’hui, les scénaristes répondent aussi aux demandes des différents organes de production : Sony, CBS, la famille Bell, et donc du coup ils ont chacun leur mot à dire », explique le comédien.

Toujours dire oui

Mais justement, ce que Christian LeBlanc apprécie dans son travail, c'est l'imprévu. Quand la production ou un scénariste lui demande s'il serait prêt à faire une chose « inhabituelle » pour son personnage, le comédien vivant à La Nouvelle-Orléans dit être toujours partant. « Certains acteurs peuvent ne pas se sentir à l'aise dans tout, tout le temps, ce n'est pas grave. Mais pour ma part, cela m’importe peu, au contraire. Je leur réponds (aux scénaristes, ndlr) qu’ils peuvent me faire faire tout ce qu’ils ont peur d’écrire. C’est le genre de truc que j’aime faire. », admet-il. Avant de conclure : « J’aime bien cette idée de ne pas vraiment savoir jusqu'à la dernière seconde, et de devoir sauter dans l’action ».

VIDEO. Les feux de l'Amour : "Je suis beaucoup moins sérieux que Michael Baldwin", affirme Christian LeBlanc