Rencontre avec Sharon Case et Joshua Morrow des Feux de l'Amour

Voir le site Les feux de l'amour

Les Feux de l'Amour - Sharon Case et Joshua Morrow
Par Vanessa VINCENT|Ecrit pour TF1|2015-03-11T13:00:00.000Z, mis à jour 2015-03-11T13:16:58.000Z

De passage à Paris, Sharon Case et Joshua Morrow, alias Sharon Collins et Nick Newman, figures emblématiques des "Feux de l'amour", sont allés à la rencontre de leur public français. Entre deux séances photos, les comédiens reviennent sur le succès international de la série, dont la 41e saison est actuellement diffusée aux Etats-Unis sur CBS, et sur l'évolution de leur rôle. Rencontre avec deux amoureux de la France.

"Sharon et Nick sont liés à vie"

En France, votre personnage est actuellement en prison, soupçonné de meurtre. Quels souvenirs gardez-vous de cette période ?

Sharon Case : Trois ans séparent les diffusions française et américaine, mais je garde un souvenir précis de cette saison particulièrement intéressante où Sharon attend avec fébrilité l'ouverture de son procès. Soupçonnée du meurtre de Skye, elle doit se battre pour prouver son innocence. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de Nick, son ex-mari, de ses enfants, Faith et Noah, et de Victor, dans l'épreuve. Pour autant, les preuves matérielles susceptibles de la disculper sont difficiles à réunir et la partie est loin d'être gagnée... Sharon est angoissée, mais elle demeure combative. Adam ne la déstabilise plus et elle est prête à se battre pour recouvrer la liberté.

Si Nick est retombé dans les bras de Phyllis, il reste néanmoins très proche de Sharon. Quels sont véritablement ses sentiments pour elle ?
Joshua Morrow : Sharon est le grand amour de Nick. Tous les deux se sont connus très jeunes. Ils ont grandi ensemble avant de se marier et de devenir parents. Leurs liens sont aussi profonds qu'indéfectibles. Ils ont vécu la plus grande des tragédies en perdant leur fille, Cassie, et ils ont surmonté de nombreuses épreuves en restant unis. Les trahisons amoureuses n'ont rien changé aux sentiments qu'ils se portent. Bien qu'ils ne soient plus actuellement en couple, ils restent très proches l'un de l'autre. Sharon et Nick sont liés à vie.

Etes-vous également proches dans la vie ?

Sharon Case : Nous sommes de vrais amis, même si nous ne passons pas tous nos week-ends ensemble ! Nous tournons depuis près de vingt ans et nous nous connaissons parfaitement bien. Je sais que je peux compter sur lui, et inversement.
Joshua Morrow : Nous avons la chance de beaucoup nous amuser durant les tournages et nous passons beaucoup de temps ensemble toute l'année ! Sharon est devenue une amie proche, une confidente qui connaît presque tout de moi ! Débuter les journées de tournage ensemble à sept heures du matin crée forcément des liens !

Avez-vous beaucoup de fous rires sur le plateau ?

Sharon Case : Joshua est très drôle dans la vie et il est compliqué de rester sérieux à ses côtés ! J'aime aussi beaucoup rire et il n'est pas rare que l'on refasse plusieurs prises.
Joshua Morrow : Les fous rires sont quotidiens et c'est l'une des raisons de l'excellente ambiance qui règne sur le plateau. Très prochainement dans la série, Sharon va devenir instable. La voir incarner cette femme en train de sombrer dans la folie était très drôle !

Quelle fut jusqu'à présent la scène la plus difficile à interpréter ?
Sharon Case : La scène où Sharon apprend la mort de sa fille, Cassie, fut certainement l'une des plus difficiles à tourner. Ce fut une journée très triste, les pleurs sont venus facilement, tant l'émotion était forte sur le plateau.
Joshua Morrow : Cette scène était également très chargée en émotion pour Nick, qui aimait tant Cassie. Sharon et lui étaient dévastés par la douleur. Nous avons l'habitude de tourner des scènes délicates et à chaque fois, nous y mettons toute notre énergie et notre sensibilité. Attendez-vous à de grands moments d'émotion dans les trois ans à venir...

Comment décririez-vous une journée de tournage type ?

Joshua Morrow : Nous la débutons habituellement dès sept heures du matin. Nous sommes alors maquillés, prêts à enchaîner plusieurs séquences. Nous échangeons avec le réalisateur au sujet des scènes prévues le jour même, bavardons avec les autres comédiens entre les prises. Nous pouvons tourner trois, dix heures... Tout dépend du scénario. En général, nous terminons notre journée entre 18h30 et 21h00. Nous travaillons à peu près trois jours par semaine. Exercer ce métier dans d'aussi bonnes conditions est très agréable.
Sharon Case : Il m'arrive aussi de venir sur le plateau pour une seule scène et de repartir tout de suite après, tout comme je peux être présente sur vingt-cinq scènes tournées durant la même journée ! Sur le plateau, nous ne connaissons aucune routine.

Etes-vous toujours étonnés par l'évolution de vos personnages ?
Sharon Case : J'ignore toujours ce que les scénaristes vont me proposer de jouer et j'essaie de faire de mon mieux pour répondre à leurs attentes. Le personnage de Sharon n'a jamais cessé d'évoluer. Ce rôle est d'autant plus intéressant à interpréter qu'il ne cesse de changer au fil des années.
Joshua Morrow : Mon personnage a moins évolué que celui de Sharon. J'ai trouvé l'amour dans les bras d'une autre femme, brisé le cœur de mon épouse et je l'ai quittée !

Comment expliquez-vous le succès international des «Feux de l'amour» ?
Joshua Morrow : Cette série rencontre l'adhésion de tous les publics dans le monde entier car elle parle d'amour, de trahisons, de grandes histoires de famille... Les téléspectateurs se sont attachés aux comédiens, dont ils suivent les aventures année après année. L'histoire se déroule aux Etats-Unis, mais elle pourrait très bien avoir lieu ailleurs.
Sharon Case : A chaque fois que nous venons en France, nous mesurons à quel point le public français apprécie cette série. C'est un plaisir de rencontrer, cette semaine, nos fans à Paris. Leur accueil est formidable et nous tenons vraiment à les remercier pour leur fidélité.

Vous venez souvent en France. Que vous inspire ce pays ?
Sharon Case : J'adore la France, plus particulièrement Paris et le Sud. Ici, tout est source d'émerveillement. J'apprécie de pouvoir me promener simplement dans les rues. Les maisons, l'architecture, la nourriture... Tout m'inspire et je trouve ce pays très poétique.
Joshua Morrow : Je viens de visiter pour la première fois le Château de Versailles et je suis tombé amoureux de cet endroit ! On ressent une telle énergie dans ce pays ! Que l'on soit en ville ou à la campagne, tous les paysages sont magnifiques ! La France est l'un des plus beaux pays du monde !