EXCLU. Pierrick, gagnant des Français ont du génie : "J'ai encore du mal à réaliser ce qui m'arrive !"

Voir le site Les Français ont du génie

EXCLU. Pierrick, gagnant des Français ont du génie : 'J'ai encore du mal à réaliser ce qui m'arrive !'
Par Ruben VANYPER|Ecrit pour TF1|2017-03-24T17:24:44.840Z, mis à jour 2017-03-24T17:24:45.791Z

Pierrick est le grand gagnant de l'émission "Les Français ont du génie". Réactions à chaud du vainqueur.

Après une semaine d'attente, l'heure est venue d'annoncer le grand gagnant de cette première semaine des Français ont du talent. Chaque jour, Valérie Damidot et Paul Morlet ont arpenté les routes à la recherche des inventions qui révolutionneront notre quotidien. Aujourd'hui, le jury de professionnels a délibéré et a annoncé le nom de celui qui remporte le jeu et le chèque de 3000 euros promis au vainqueur. Et c'est Pierrick qui remporte la compétition. Son invention "le coloriage animé" a tout simplement emballé les animateurs, les clients et les inventeurs-juges. En exclusivité pour MYTF1, le lauréat se confie sur sa victoire.

Vous venez de remporter l'émission, dans quel état d'esprit êtes-vous ?
J'ai encore du mal à réaliser ce qui m'arrive. C'est génial !

Que signifie Wakatoon ?
Wakatoon est la contraction de deux mots, WAKA et TOON. "Toon" fait référence aux cartoons, les dessins-animés et "Waka" est un mot béninois qui signifie "viens, on va quelque part". Le nom du projet est porteur de sens à mes yeux. L'enfant qui colorie la page choisit les couleurs qu'il veut donner à son personnage et ce qui se trouve autour. L'identification est libre et c'est ce que je veux monter à travers mon idée. Les différences de chacun sont une force.

D'où est partie l'idée de base de votre invention ?
Pendant plusieurs années, j'ai observé mes neveux et plus précisément leur rapport aux écrans, tablettes, etc. Ils étaient réactifs à tous ces écrans et c'est comme ça que j'ai eu l'idée de créer quelque chose d'interactif en lien avec le numérique. Le projet s'est développé en plusieurs temps. Au mois de décembre 2013, j'ai commencé à réfléchir à la façon de développer mon idée. Je me suis dit, 'il faut que je crée quelque chose de percutant'. Fin 2014, j'ai sorti une première version du produit. Au départ, je travaillais de chez moi... Et puis, le produit fini est sorti quelques mois après.

Comment s'est passée votre rencontre avec Valérie Damidot et Paul Morlet ?
Très bien. J'étais très impressionné de voir Valérie Damidot débarquer chez moi. J'avais l'habitude de la voir à la télévision, dans une tout autre émission et là elle était dans mon salon (rires). J'ai vu que Valérie Damidot et Paul Morlet ont rapidement validé le projet et n'ont pas hésité à le complimenter, ça m'a fait énormément plaisir.

Vous n'étiez pas trop stressé de leur montrer votre invention ?
Si. Disons qu'il y a eu différents paliers de stress. Je devais gérer mon stress face à la caméra, de plus, il fallait que me fasse à l'idée qu'une méga-star était chez moi, ensuite il fallait les séduire en très peu de temps mais aussi les faire rire. Tout ça n'était pas simple à gérer. Mais j'ai réussi.

Vous vous attendiez à ne recevoir que des 10/10 de leur part ?
Non, pas du tout. En France, on n'est pas trop adepte des 10/10 et des 20/20. C'est d'autant plus étonnant qu'ils notent juste après avoir découvert le produit, donc j'ai été agréablement surpris.

Les clients aussi ont été plutôt satisfaits. Vous avez obtenu une moyenne de 9,2/10... 
J'étais très heureux et survolté ! Je ne m'attendais pas à de telles notes. Je suis extrêmement ravi, surtout que d'autres inventions méritaient d'aussi bonnes notes !

Sur quelle invention auriez-vous pu vous retourner parmi toutes celles en lice ?
J'ai bien aimé celle de Franck et son oreiller. Mais celle pour qui j'aurais pu voter, c'est sans doute les triangles à clipper de Cindy. Son invention se rapproche de la mienne. On est encore dans l'univers des enfants. J'étais fan.

Vous n'avez pas souhaité dévoilé les coûts de fabrication de votre livre interactif au jury final. Était-ce un choix de votre part ?
Tout à fait ! Je me voyais mal leur donner le prix de mon invention. En règle générale, on ne révèle pas les coûts car tout le monde pourrait deviner le coût de marge. Je ne pouvais pas prendre le risque de mettre en danger mes partenaires ou autres donc j'ai fait le choix de ne rien dire, et ça s'est révélé payant.

Maintenant que vous avez remporté l'émission, qu'allez-vous faire des 3000 euros ?
Tout d'abord, je vais gâter mes neveux, qui ont été mes muses pendant toutes ces années. Pour le reste, je pense que je vais continuer à faire éclore Wakatoon. Je travaille avec 9 personnes au quotidien, donc une partie de la somme ira dans la boîte.

>> Retrouvez tout l'univers de Wakatoon, les coloriages animés ! <<

Appel à candidatures : Vous pensez avoir une idée qui peut révolutionner le quotidien de demain ? Rendez-vous ICI pour proposer votre idée et participer à la prochaine saison des Français ont du génie sur TF1 !

en savoir plus : Valerie Damidot