Les Frères Scott : la leçon de vie de Sophia Bush

freres-scott-con-de-vie-de-sophia-bush-0201155
Sur Instagram, l’interprète de Brooke Davis n’hésite pas à partager mantras et autres slogans de motivation. Et lorsqu’elle a l’opportunité d’exposer sa philosophie de vie, elle le fait, entourée de plusieurs femmes d’affaires… et sur Instagram.

Actrice, amie, activiste, forte tête… Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier Sophia Bush. Un peu comme son personnage dans les Frère Scott, Brooke Davis, l’actrice ne se laisse jamais marcher sur les pieds, quitte à s’attirer les critiques de certains. Et lorsqu’il s’agit d’encourager l’inspiration et d’exposer ce que la vie lui a appris, Sophia Bush le fait plus que volontiers. La comédienne participait récemment à un panel en compagnie de femmes d’affaires américaines afin de parler des challenges que peut rencontrer la gent féminine dans la sphère professionnelle. Et elle en a profité pour expliquer sa conception des échecs subis dans la vie de chacun. "Les échecs sont juste des points de données pour une meilleure croissance", était-il même écrit sur le mur derrière la jeune femme, auteure de cette phrase.

Utiliser ses échecs pour en faire une force

Dans un post Instagram, Sophia Bush en a profité pour détailler son point de vue sur la question. "Nous avons montré notre vulnérabilité, nous avons parlé de nos peurs, et de la façon dont on peut recadrer les échecs",a-t-elle écrit en légende d’un cliché pris pendant le panel. "Nous parlons beaucoup de comment réussir au travail, mais qu’en est-il de la réussite dans la vie, tout court? Pourquoi donc parler d’échec? C’est une question de perception", observe-t-elle. "Que diriez-vous si vous pouviez analyser vos expériences de vie, les bons comme les mauvais moments, et tout ce qu’il y a eu entre, et ce avec clarté et une absence totale de honte? Pouvez-vous imaginer à quel point vous auriez davantage de recul sur vous-même?"poursuit l’actrice.

Sophia Bush explique par la suite que selon elle souffrir permet de s’informer. Et que par conséquent, "les échecs ne sont pas ces expériences terribles que l’on doit à tout prix enfouir dans une boîte, en haut d’une étagère, et ignorer à jamais". Selon l’Américaine, ces expériences permettent à l’être humain de collecter les "données de son âmeet son voyage"afin qu’elles informent par la suite le reste de la vie d’un être humain. Avant de conclure qu’il s’agit avant tout d’être indulgent. "Commencez par vous-même".





News associées