Lost : interview des producteurs à Paris !

Voir le site Lost, les disparus

Interview-des-producteurs de Lost
Par DVDRAMA|Ecrit pour TF1|2009-04-30T14:02:00.000Z, mis à jour 2009-04-30T14:02:00.000Z

Tandis que la cinquième saison du show bat son plein aux États-Unis, les co-créateurs de la série, producteurs et showrunners Carlton Cuse et Damon Lindelof ont fait le voyage jusqu'à Paris ...

Célébrée par le festival Jules Verne Aventures cette année, la série américaine Lost est assurément l'un des programmes les plus passionnants et les plus palpitants actuellement diffusés dans nos lucarnes.

Interview-des-producteurs de Lost

Tandis que la cinquième saison du show bat son plein aux États-Unis, les co-créateurs de la série, producteurs et showrunners Carlton Cuse et Damon Lindelof ont fait le voyage jusqu'à Paris le week-end dernier afin de se voir récompensés par le festival, et rencontrer leurs fans gaulois accompagnés des acteurs Evangeline Lilly et Michael Emerson.


Quelques heures avant que ne commence la cérémonie, nous avons eut le privilège de poser une poignée de questions à ces messieurs, qui ont bien voulu nous éclairer tant sur certaines de leurs influences que sur leurs secrets d'écriture et le contenu de cette cinquième année.


Sans oublier les promesses de la sixième saison. Rencontre.


A quel point cela influence-t-il l'écriture de la série de savoir enfin quand et comment elle va se terminer ?


Carlton Cuse : Cela fait tout. Je veux dire, l'évènement le plus important qui est arrivé sur la série s'est déroulé lors de la troisième saison, quand nous avons négocié une date de fin avec ABC. Nous avions toute cette mythologie, mais nous ne savions pas si la série allait durer deux ou neuf saisons. Nous étions paralysés, et nous nous sommes retrouvés avec des épisodes dans lesquels nos personnages étaient enfermés dans des cages, parce que nous étions nous-mêmes métaphoriquement dans des cages en tant que conteurs d'histoires. Ce n'est que grâce à ces négociations, et l'établissement d'une date de fin que nous avons pu enfin établir comment l'histoire allait se dérouler. C'est à ce moment que nous avons mis à plat l'idée des flash-forwards... C'était donc fondamental pour le succès de la série.



Que pouvez-vous nous dire sur l'actuelle cinquième saison ?Lost, les disparus


Damon Lindelof : Simplement dit, chaque saison de la série représente un tome différent dans l'odyssée de la série. La quatrième saison parlait principalement des Oceanic Six et de la manière dont ils allaient quitter l'île, la cinquième abordera leur retour. Cette phrase que Jack a criée à Kate à la fin de la troisième saison, « Nous devons y retourner », va devenir centrale à l'histoire. Le thème de la saison est « Nous devons y retourner ». Physiquement, ces personnages qui en sont partis devront y revenir, mais l'île elle-même, est également revenue, selon ses propres termes. Donc pour nous et de nombreuses façons, nous retournons en arrière, bien que la série continue d'aller de l'avant, de dévoiler de nouveaux mystères et commence à répondre à des mystères fondamentaux. Et ce n'est que lorsque les personnages seront tous à nouveau réunis que nous pourrons aborder le dernier chapitre de la série, sa finalité. Ainsi, la dernière chose que nous voulions faire dans cette cinquième saison, c'est retarder les intrigues, ne pas aller de l'avant et voir tous le monde s'assoir jusqu'à ce que la dernière saison débute. Nous avons ressenti qu'il était temps de devenir encore plus agressifs dans notre manière de raconter l'histoire, ce que, je pense, nous avons réussi à faire.


Quel genre de problèmes rencontre-t-on, et comment crée-t-on un suspense en parlant de voyages dans le temps, sachant qu'aucun évènement futur ne peut-être modifié ?


CC: Disons que la manière que nous avons eu de planifier la série, c'est un peu comme planifier un voyage de Paris à Moscou. Nous savons que nous allons visiter Berlin, passer par Amsterdam, par Varsovie... Mais à chaque fois que l'on se lève pour écrire la série, nous décidons si nous allons prendre la route principale ou les petites allées sinueuses. Ainsi, alors que nous savons quels seront les grands arrêts durant notre aventure, nous laissons beaucoup de place à l'improvisation. Et à la découverte ! Ce qui est particulier dans l'écriture d'une série télévisée est que c'est un procédé dans lequel la collaboration est très importante. Il y a beaucoup de scénaristes et nous sommes tous influencés par ce que nous voyons. Donc si l'un des personnages, ou une relation entre eux possède une certaine dynamique, nous nous focalisons dessus. Nous réagissons à cela en tant que scénaristes. Ainsi tout n'est pas planifié. Nous avons planifié le principal, les grands axes et les évènements importants, mais à chaque épisode nous apprenons et découvrons des choses auxquelles nous ne nous serions jamais attendus. Et nous saisissons et étreignons ces découvertes en tant que scénaristes, c'est une des choses les plus amusantes de notre travail.

Interview-des-producteurs-de-Lost

Récompensé le soir même aux côtés de Calton Cuse par un Jules Verne Award pour son travail sur la série, Damon Lindelof revint le lendemain présenter le fameux film au public sur la salle du grand Rex, entre autres accueilli par une poignée de fans en délire (assurément des connaisseurs). Quant au reste de l'assistance, bien plus excité par la promesse de la projection que par la présence du monsieur (un sombre inconnu pour la plupart d'entre eux), inutile de dire qu'il fut transporté par l'expérience. Gageons que le grand public donnera également sa chance à cette nouvelle aventure au delà des étoiles, avant de retrouver cet été Jack, Kate Lock et leurs compagnons sur le petit écran.


Par DAVID BRAMI (Source DVDRAMA.com)