Louis(e), "une belle tranche de vie saupoudrée de tolérance et d’humanité"

Voir le site Louis(e)

Louise et son ex-femme
Par P.H.|Ecrit pour TF1|2017-03-06T16:10:54.723Z, mis à jour 2017-03-06T16:22:36.777Z

Dans un billet d’humeur publié sur le blog du "Huffington Post", Brigitte Goldberg, fondatrice du collectif Trans-Europe, a dit tout le bien qu’elle pensait de "Louis(e)" qui arrive ce soir à 20h55 sur TF1.

Une grande première aura lieu ce soir sur l’antenne de TF1. Pour la première fois dans l’histoire de la fiction française, les téléspectateurs découvriront une héroïne transgenre dans la série Louis(e). Une "chose impensable" il y a encore quelques années de ça pour Brigitte Goldberg.
Fondatrice du collectif Trans-Europe et candidate en 2012 à l’élection présidentielle sous la bannière du parti LGBT 2012, cette dernière souligne, dans un article posté dans la section blog du Huffington Post, le travail d’Arnaud Mercadier, le réalisateur de Louis(e) qui a réussi à traiter ce sujet en évitant "avec élégance" les nombreux "écueils parsemant ce sujet." Un cinéaste qui a su "laisser la caricature et le militantisme de côté pour nous livrer une belle tranche de vie, saupoudrée de tolérance et d'humanité." 

Si Louis(e) vaut le détour, c’est avant tout car la série "n’élude aucune des difficultés que peuvent rencontrer les trans en ce bas monde" sans pour autant montrer les choses "de façon light ou édulcorée". Avec réalisme, Arnaud Mercadier suit les aventures de cet homme devenu femme qui tente de retrouver une place au sein de la famille qu’il a quittée pour changer de vie. Pour incarner Louise, cette "battante qui encaisse et subit parfois", le choix de Claire Nebout est judicieux tant la comédienne est "impressionnante de vérité et de sensibilité", écrit Brigitte Goldberg. 

Le reste du casting est au diapason. Helena Noguerra est "impeccable dans son rôle d’épouse abandonnée" tandis que Jean-Michel Tinelli joue "avec mesure", le nouveau compagnon de l’ex-femme de Louise. "Si ce très bon divertissement amène de plus les spectateurs à un peu de réflexion et de tolérance, il aura alors pleinement rempli sa mission", conclut Brigitte Goldberg. 

Découvrez ci-dessous les premières minutes de Louis(e)