MasterChef par Sébastien Demorand

MasterChef  par Sébastien Demorand
Dans MasterChef, hier soir, Olivier a été éliminé. Laissant ainsi Ludovic, Pierre et Simon disputer la demi-finale. A ce stade du jeu, l'un des jury de MasterChef nous raconte sa vision de cette troisième saison. Un triomphe pour Sébastien Demorand, s'il vous plaît...

Quelle est la différence entre un bon cuisinier et un grand cuisinier ?
C'est compliqué de répondre à cette question. Pour moi un « grand cuisinier » ne veut rien dire. Les grands cuisiniers, c'est une infime partie de la catégorie des cuisiniers. Des grands cuisiniers, il doit y en avoir 2 ou 3 par génération. Le caractère principal d'un grand cuisinier, c'est qu'il arrive à créer son propre univers gastronomique. Et de toute façon, avant d'être un grand cuisinier il faut être un bon cuisinier. C'est-à-dire être capable de faire preuve de justesse, de bon sens et de savoir appliquer un bon esprit dans sa cuisine. L'inspiration vient après.

En quoi les trois candidats (Ludovic, Pierre et Simon) ont-ils progressé depuis le début de l'émission ?
Les trois travaillent sans cesse. Ils engrangent de la technique, de la culture et ils les reproduisent. Mais ce n'est pas tout. Ludovic, par exemple, il s'interroge, il cherche à comprendre pourquoi telle assiette est mieux que l'autre et ça c'est important. Pierre, lui, arrive à mieux cerner et définir l'esprit de sa cuisine. Il reste très curieux et très à l'écoute. MasterChef a confirmé les intentions de Simon et son approche de la cuisine. Il s'enrichit de chaque rencontre qu'il peut faire.

Quelle est la particularité pour vous de ce troisième MasterChef ?
Cette troisième saison a mis l'accent sur la découverte, la réactivité, la curiosité, que ce soit en France ou ailleurs. Les voyages permettent les rencontres et celles-ci sont fondamentales en cuisine. Les cuisiniers que les candidats ont pu rencontrer, ont été très très bien choisis. Ce sont de grandes figures de la cuisine.

Les délibérations ont été difficiles ou êtes-vous tombés facilement d'accord ?
Globalement, Frédéric Anton et moi partagions le même avis. Après, il n'y a pas qu'une approche de la cuisine. La cuisine fait appel à la subjectivité. Alors forcément on ne ressent pas tous la même chose devant un plat Chacun exprime son ressenti et et c'est la que le débat intervient.

Qu'est-ce qui peut nuire aux trois candidats pendant la demi - finale ?
Ludovic doit rester très concentré. Il doit tout de suite cerner où il doit aller. Pierre aussi doit rester concentré et ne surtout pas s'éparpillé. Simon n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Mais il n'est pas à l'abri d'une erreur pour autant !

Qu'attendez - vous de chacun d'eux ?
Qu'ils nous proposent des assiettes sensées. Qu'ils soient justes et intelligents dans leurs recettes de cuisine. C'est un trio très ouvert : chacun d'eux peut dépasser et battre l'autre. Leurs places en finale peuvent se jouer sur des détails. Comme j'ai l'habitude de dire : « le diable est dans les détails ».

Ce sera une demi-finale 100% masculine : une digne revanche des hommes sur les deux premières saisons ?
Oh non, c'est le hasard. Il fallait bien que cela arrive un jour. Entre les garçons et les filles, cela s'est joué à pas grand-chose.

News associées