Interview de Simon Baker - "Et maintenant ?"

Voir le site Mentalist

Simon Baker à Paris
Par Vanessa Vincent|Ecrit pour TF1|2015-08-05T08:55:49.309Z, mis à jour 2015-08-05T09:01:41.311Z

« Le rôle de Patrick Jane a tenu une grande place dans ma vie d’acteur ». Simon Baker résume ainsi ses sept années dans la peau du consultant le plus emblématique du CBI, puis du FBI. Désormais en couple avec Teresa, Patrick va apprendre à lâcher prise pour vivre, avec elle, une relation amoureuse qui sera loin d’être un long fleuve tranquille… Quel avenir le mentaliste prédit-il pour eux ? Rencontre avec le comédien, en février dernier, de passage à Paris pour remettre les clés de sa chère DS à Nonce Paolini, Président-Directeur Général du Groupe TF1.

Le baiser échangé avec Teresa lors du dernier épisode de la saison 6 était la promesse d’un amour naissant. Qu’en est-il au début de cette ultime saison ?

Les téléspectateurs vont découvrir une face plus intime du personnage de Patrick Jane. Va-t-il pouvoir vivre et conserver une relation amoureuse ? La septième sera celle de l’espoir. Ce qui arrive à Teresa et Patrick est le choix assumé de deux adultes restés longtemps célibataires. En ce début de saison, ils continuent à travailler ensemble, veillent l’un sur l’autre mais, pour l’heure, ils ont décidé de garder leur relation secrète. Ils ont réussi en tant que partenaires, ils vont désormais devoir réussir en tant que couple. Ce sera leur grand défi.

Patrick se pose légitimement des questions sur son avenir. Aspire-t-il à voguer vers de nouveaux horizons ?

Certainement. Patrick ne conçoit pas son existence sans Teresa à ses côtés. Il imagine désormais ce que pourrait être leur vie, ensemble, loin du FBI et du danger perpétuel auquel ils sont confrontés. Pour autant, Teresa est très attachée à son métier et elle n’envisage absolument pas de rendre son insigne. Ils vont donc devoir mener une réflexion profonde sur leur vie personnelle et faire, à un moment ou un autre, un choix de vie. Pour l’heure, ils sont heureux d’être ensemble. Leur connivence est encore plus forte et ils se comprennent d’un simple regard entendu… En tant qu’acteur, explorer cette facette de mon personnage fut très intéressant car cet angle n’avait jamais été abordé jusqu’alors dans la série.

Deux nouveaux visages arrivent cette saison, Michelle Vega et Jason Wylie, incarnés par Josie Loren et Joe Adler…

Lorsque de nouveaux personnages font leur arrivée dans la série, cela crée une dynamique et de nouveaux axes à explorer. Les scénaristes ont d’ailleurs parfaitement réussi à mettre en avant ce jeune couple. Dès leur arrivée, Patrick Jane les a très bien cernés. A l’instar des deux héros qui essaient de construire leur relation amoureuse, Michelle et Jason sont de jeunes collègues très complices, comme l’étaient Teresa et Patrick dès leurs premières enquêtes ensemble, sur le terrain.

Pensez-vous que le public sera surpris par l’épisode final de la série ?

Je ne peux révéler si les héros connaîtront une fin heureuse ou tragique. Je pense, en revanche, que le public sera satisfait du final. Si tel n’est pas le cas, c’est trop tard !

Quels rapports entretenez-vous avec Robin Tunney après sept ans de collaboration ?

Robin et moi sommes devenus des amis proches. Je la considère comme une sœur. Avec le temps, nous nous connaissons parfaitement : nous formons un vieux couple !

Quels sont vos projets ?

Je vais d’abord m’octroyer un break relativement court, en famille. Je travaille actuellement sur le développement d’un film que je souhaite réaliser et dans lequel j’aimerais également jouer. J’espère que ce projet sera terminé à la fin de l’année. J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cinq épisodes de la série Mentalist et être derrière la caméra me convient parfaitement. Le rôle de Patrick Jane a tenu une grande place dans ma vie d’acteur, mais je suis désormais prêt à relever de nouveaux défis.

Vous êtes un grand amoureux de notre pays. Une région vous tient-elle particulièrement à cœur ?

J’ai découvert la France il y a une quinzaine d’années et depuis, je ne peux passer un an sans venir dans ce si beau pays. J’ai eu l’occasion de visiter de nombreuses régions et j’ai déjà passé un mois sur place. Ce qui me surprend le plus est le contraste entre la ville et la campagne. Paris est sûrement la plus belle ville du monde. Si je suis déjà venu dans la capitale une vingtaine de fois, je suis toujours ébloui par la beauté des lieux. J’adore me promener le long de la Seine. Peu importe la saison et le temps, c’est toujours magnifique. De nombreux endroits dans le Sud-Ouest comme Hossegor ou Biarritz me tiennent particulièrement à cœur… notamment pour le surf.