ITV de Bernard Yerlès (Fred) "Une vraie complicité nous unit"

Voir le site Mes amis, mes amours...

mesamismesamoursme-6 preview
Par Coralie VALLET|Ecrit pour TF1|2015-04-27T13:05:00.000Z, mis à jour 2015-04-27T13:10:30.000Z

De ses problèmes d'argent à son rôle compliqué de père, en passant par ses délicates relations avec les femmes, Fred ne sera pas épargné dans ce quatrième volet ! Des soucis qu'il va gérer comme à son habitude : avec beaucoup de maladresse, comme le souligne son interprète, Bernard Yerlès.

Vous voilà reparti pour une nouvelle saison...
Mes amis, mes amours, mes emmerdes représente toujours un moment très agréable à imaginer et à préparer. Les personnages ont une vraie richesse à approfondir et des psychologies à creuser. Cette saison change de couleur et nous permet de jouer des scènes différentes. Je ne m'en lasse absolument pas ! Par ailleurs, cette fiction s'apparente à un rendez-vous théâtral. Avec la troupe de comédiens, nous laissons nos costumes pendant un an, pour ensuite revenir enrichis de nouvelles expériences. Nous prenons beaucoup de plaisir à retrouver nos personnages auxquels nous sommes attachés. De plus, une vraie complicité nous unit.

Comment va Fred ?
Toujours aussi mal ! Je porte beaucoup de sympathie aux personnages fragiles, avec des failles. J'ai souhaité que Fred s'inscrive dans ce registre. Dans ce nouveau volet, il ne parvient toujours pas à se mettre en couple, il est maladroit avec ses enfants, et côté argent, il n'a pas non plus gagné en maturité ! Il tâtonne beaucoup, mais toujours avec l'envie d'aider et de rendre heureux son entourage. Fred est un rôle très agréable à défendre.

Pour pallier ses soucis d'argent, Fred se prostitue. Comment avez-vous réagi en lisant le scénario ?
Pour être franc, j'ai moi-même proposé cette idée ! Fred a toujours été dans la séduction, alors pourquoi ne pas le pousser au bout de ses folies ! En se prostituant, il a l'impression de ne heurter personne puisqu'il donne du bonheur à ces femmes. C'est assez original à jouer.

Le décès d'Olivier l'a-t-il beaucoup déstabilisé ?
Olivier représentait le pilier du groupe. Fred le considérait comme son grand frère car il le conseillait et l'aidait beaucoup. Sa disparition est terrible, très douloureuse et le fragilise davantage. Mais, comme dans la vie, Fred sortira grandi de cette épreuve, source de renaissance et de surprises.

Comme le retour d'un amour de jeunesse, Maud...
Plus jeunes, Maud et lui étaient très amoureux. Mais du jour au lendemain, Maud est partie aux États-Unis et n'a pas donné signe de vie pendant trente ans. Et trente ans d'absence, c'est long ! Déjà blessé, il n'a pas envie de l'être à nouveau. Il se montre donc d'abord plutôt circonspect et sur la défensive. Mais la révélation de certains secrets va l'obliger à s'ouvrir davantage.

... ou le rapprochement avec Caroline ?
Caro et Fred sont deux solitudes, deux êtres blessés avec un vide à combler. Leur relation peut s'apparenter à de l'amour mais elle est plutôt de l'ordre de l'empathie. Pour autant, cela soulève beaucoup de questions au sein de la bande et les deux amis ressentent aussi une certaine culpabilité.

Comment évolue la relation avec ses enfants ?
Tout en étant très attentif, Fred est un père terriblement maladroit ! Il peine à réfléchir avant d'agir. Dans cette saison, il démontre beaucoup d'opiniâtreté avec ses enfants. Par exemple, alors que Romain part à la recherche de son père biologique, Fred lance les démarches pour l'adopter. Il tient à voir Romain porter le même nom que le sien. Une jolie thématique est mise en avant, celle de la transmission.

Comment décririez-vous ce quatrième volet ?
Notre société traverse une période où elle manque de repères. Mes amis, mes amours, mes emmerdes traduit bien ce sentiment et le traite de manière assez juste. La première saison s'ouvrait sur le tragique accident d'Olivier. Ce nouveau volet renoue avec cette idée de passer du drame à la comédie : même au plus profond de nos «emmerdes», un moyen de rire et de sourire survient toujours !