Miss France 2017 : Interview. Entre Paris et New York, Iris Mittenaere, Miss Univers a fait son choix

Voir le site Miss France 2017 - Site officiel

IRIS
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-03-20T14:50:16.176Z, mis à jour 2017-03-20T14:54:44.900Z

Miss Univers, Iris Mittenaere est rentrée quelques jours en France. L’occasion de faire le point avec elle sur les habitudes des Français et des Américains. Et d’en savoir plus sur ses goûts culinaires, touristiques…

Entre un jambon / beurre et un hot dog, que choisissez-vous ?
Un hot dog. J’adore ça ! Une des premières choses que je voulais faire en arrivant à New York, c’était manger un hot dog dans la rue. J’en ai mangé quatre à la suite (Rires).

Entre la Tour Eiffel et la Statue de la Liberté ?
J’ai eu la chance de visiter la Statue de la Liberté. C’est un symbole fort pour moi, mais elle ne pourra jamais remplacer la Tour Eiffel dans mon cœur. Elle me fait rêver !

Entre Times Square et les Champs Elysées ?
C’est très différent. Times Square, c’est sympa à voir mais je n’y passe pas énormément de temps. Les Champs Elysées, ça reste les Champs Elysées. J’ai d’ailleurs fait quelques virées shopping là-bas…

Entre la découverte de Paris et New York, quand vous êtes-vous sentie la plus à l’aise ?
Je suis amoureuse de Paris. C’est une ville splendide. Je me suis très vite attachée à elle. Les anciennes Miss France – qui sont devenues mes amies - m’ont tout de suite mises à l’aise. Elles m'ont emmenée un peu partout dans Paris. J’adore New York, mais j’ai encore du mal à me sentir new yorkaise. Je connais moins de monde là-bas, donc j’ai moins de personnes pour me guider.

Entre le taxi parisien et le yellow cab, que préférez-vous ?
Ca fait rire beaucoup de monde mais quand on me demande ce que je préfère à New York, je réponds : « Manger un hot dog et prendre un taxi jaune ! » Pour les new yorkais c’est quelque chose de banal, mais pas pour moi. J’adore appeler un taxi jaune, j’ai l’impression d’être dans un film. Je suis à chaque fois surexcitée. Les gens me demandent : « Ils sont de quelle couleur les taxis chez toi ? » Je leur dis : « Ils n’ont pas de couleur particulière ! ».

Entre Central Park et le Jardin des Tuileries ?
Central Park. C’est une des choses qui m’a le plus impressionné en arrivant à New York. C’est assez incroyable de voir un parc aussi immense en plein milieu de la ville. Quand on est à l’intérieur de Central Park, on ne voit plus les immeubles, on a l’impression d’être dans la forêt.

Entre les macarons et cupcakes ?
Les macarons, définitivement. Les cupcakes je trouve ça très mignon, mais ça m’écoeure. Je crois que je ne suis pas encore prête à faire des macarons aux new yorkais. La dernière fois que j’en ai fait, ils étaient tout plats.

Entre les croissants et les donuts ?
Les croissants aux amandes ! Vous savez, c'est assez perturbant aux Etats-Unis, ils disent : « chocolate croissant », alors que ça n’a pas la forme d’un croissant ! A côté de ça, le débat chocolatine/ pain au chocolat, c’est futile.

Entre le Pont des Arts et Brooklyn Bridge ?
Joker. Je suis passée sur le Brooklyn au moment du coucher de soleil, c’était juste magnifique. Mais le Pont des Arts, c’est super romantique.

Entre le métro parisien et le métro new yorkais ?
Le métro new yorkais. Il est beaucoup plus propre. C’était une bonne expérience. Je me sentais en sécurité.

Entre les quais de Seine et Long Island ?
Les quais de Seine. C’est hyper beau, quand on arrive au printemps quand les gens viennent s’y poser.

Entre les paparazzi français et new yorkais, qui appréhendez-vous le plus ?   
A Paris, je suis relativement tranquille. A New York, il y a des paparazzi partout. C’est fou.  La seule fois où je suis sortie démaquillée, des photos sont sorties, le seul jour où je suis sortie accompagnée, c’est la même chose. J’ai même des photos de moi chez le coiffeur avec des pinces sur la tête. Les paparazzi sont très doués, on ne les voit absolument pas. Après, ça fait partie du jeu…