Miss France 2018 : Jean-Pierre Foucault : "En 20 ans, je me suis toujours trompé sur les pronostics"

Voir le site Miss France 2018

Jean-Pierre Foucault  : 'Il faut avoir la générosité de laisser sa place'
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-12-14T14:00:49.304Z, mis à jour 2017-12-14T14:00:49.304Z

Jean-Pierre Foucault présentera l'élection de Miss France le 16 décembre prochain en direct depuis Châteauroux. Il partage, à cette occasion, ses souvenirs sur le concours de beauté.

Comment avez-vous vu évoluer l’élection en 20 ans de présentation ?
Quand j’ai commencé ce concours, c’était un peu "Sois belle et tais toi". Au fil du temps, les mentalités ont évolué et le profil des candidats également : la plupart font des études. Elles se servent intelligemment de cette élection de Miss comme un ascenseur social, pour aller de l’avant. Les Miss qui veulent sauver la terre entière, c’est terminé.

Chaque année, vous interviewez les Miss en direct. Quels conseils pourriez-vous leur donner avant l’élection ?
De ne rien préparer. Il faut être le plus naturel possible. C’est arrivé plusieurs fois que des Miss arrivent avec des réponses toutes faites et oublient leur discours… Le direct, c’est la vie. Il faut se parler comme on le ferait dans la vie. Il n’y a pas de questions pièges.

Un instant mémorable que vous avez vécu en rapport avec l’élection de Miss France ?
Quand j’ouvre l’enveloppe, que je vois le nom de la gagnante avant de le transmettre au Président du jury… Je connais avant tout le monde le nom de celle qui va voir sa vie fondamentalement changer. Ce sont des instants rarissimes. C’est un peu la même chose lorsque je présente l’Euromillion. Je vois le résultat juste avant qu’il s’affiche à l’écran. A ce moment-là, je sais que plusieurs vies vont être bouleversées, parfois même, plusieurs générations.

Avez-vous toujours le trac avant de monter sur scène ?
C’est indispensable. Quand on n’a pas le trac, c’est que l’on n’a pas conscience de l’enjeu. Je l’ai constamment avant d’entrer sur scène. Il s’en va dès que je dis le premier mot. C’est le carburant artistique…

Vous devez avoir accumulé un certain nombre de photos depuis toutes ces années…
J’en ai des milliers sur mon ordi. Les premières doivent même être en noir et blanc. La seule chose que je me dis c’est que lorsque je ne serais plus là, mes enfants et mes petits enfants se diront : "mais qui c’est sur cette photo ?". Ca n’aura plus la même valeur, la même saveur que ce que j’ai pu ressentir.

Un petit pronostic pour cette élection ?
En 20 ans, je me suis toujours trompé ! J’ai de quoi être fier (Rires). Je ne peux pas imaginer que quelqu’un d’autre ait fait une meilleure performance. Tous les ans, je porte la poisse à Miss Provence.

En attendant l'élection de Miss France, le 16 décembre prochain sur TF1, MYTF1 vous propose de découvrir le portrait des 30 prétendantes au titre


en savoir plus : Jean-Pierre Foucault