Miss France 2018 : EXCLU. Miss Alsace, Joséphine Meisberger : "Je rêve de rencontrer Karl Lagerfeld"

Voir le site Miss France 2018

Miss Alsace
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-11-20T13:24:12.108Z, mis à jour 2017-11-20T13:24:14.514Z

"Je suis fière d'être là où j'en suis". A 21 ans, Joséphine Meisberger, Miss Alsace sait ce qu'elle veut dans la vie. La preuve avec les réponses à cette interview.

Qu’est ce qui te met en colère dans la vie ?
Ce qui me révolte tout particulièrement, c’est la violence envers quelqu'un de plus faible (femmes, enfants...), mais aussi l’injustice et l’intolérance.

Qu’est-ce que tu trouves injuste ?
Je trouve injuste que certaines personnes ne puissent pas accéder à leurs rêves par manque de moyens ou du fait de problèmes de santé : par exemple, ne pas pouvoir faire les études que l’on souhaite… ou pire, ne pas avoir accès à l'éducation...

Quel combat mènes-tu / as-tu envie de mener ?
Je pense que l'écologie est un engagement fondamental. Respecter l'environnement, c'est se respecter soi-même. J'aimerais sensibiliser les plus jeunes à l'importance d'une vie saine dans un monde à préserver. Et puis il y a le harcèlement à l’école, sur les réseaux sociaux ; là aussi il y a un combat à mener pour protéger les plus jeunes, ceux qui sont vulnérables.

La dernière fois que tu t’es montrée paresseuse ?
Très banalement, en rentrant chez moi un soir après une journée bien remplie, j’ai pris l’ascenseur alors que j’habite au 1er étage.

Quel est le dernier livre que tu as lu ?
Un livre de Katherine Pancol dédicacé par l’auteur et que ma mère m’a offert : « Les yeux jaunes des crocodiles ». L’héroïne s’appelle Joséphine, comme moi...

Quelle chanson écoutes-tu en boucle ?
Je n'écoute jamais de chanson en boucle, car il y a tellement de titres qui sortent, alors je me lasse rapidement.

Quel métier rêvais-tu de faire quand tu étais petite ?
J’avais beaucoup d’imagination, et donc beaucoup d’idées : policière, infirmière, actrice, créatrice de mode, « grand patron de caisses » (ce qui faisait beaucoup rire ma famille !)

Ton péché mignon ?
J’adore les macarons depuis toute petite, et tout particulièrement ceux d’un célèbre chef pâtissier originaire de ma région. Il est aujourd'hui mondialement connu. Vous voyez certainement de qui je parle.

Ta dernière folie shopping ?
Je ne pense pas qu’on puisse qualifier de folie mes moments shopping. Je suis quelqu’un de très raisonnable pour le moment.

L’avarice, qu’est-ce que ça signifie pour toi ?
Je ne m’étais jamais posée la question. Je connais des personnes économes par nécessité et pourtant généreuses, alors je ne conçois pas qu’on puisse être « avare » alors qu’on pourrait partager. J’ai cherché une réponse qui me convienne, j’ai retenu celle de Michel Audiard : "L’avarice est le pire défaut qui existe, si on compte ses sous, on compte aussi ses sentiments."

Avec quelle star aurais-tu envie de diner en tête à tête ?
J’ai pensé à Coco Chanel, car j'admire sa réussite en tant que femme à une époque où cela n'était pas facile, mais comme ce n'est pas possible, je choisirais Karl Lagerfeld pour lui parler de son parcours, de mode, mais aussi des chats ;)

De quoi es-tu la plus fière dans la vie ?
Je suis fière de mon parcours : d’avoir pu surmonter différentes épreuves dans ma vie, d’avoir réussi mon concours d’entrée aux grandes écoles de commerce, ainsi que d’avoir été élue à l’élection régionale… fière d’être là où je suis aujourd’hui.

Quel est ton plus grand regret ?
Je pense qu’il ne faut jamais avoir de regrets dans la vie. Je n’ai pas eu une enfance facile, mais j’ai tiré une force des épreuves traversées…

Quel est ton plus grand péché ?
C’est d’oublier de souhaiter les anniversaires. J’ai un peu honte, car de nos jours, grâce aux alertes en tout genre, ça ne devrait plus m’arriver.

Quel est, selon toi, la femme qui incarne le plus l’élégance ?
On a pu revoir en août dernier, beaucoup de reportages sur Lady Di et je dois dire que je reste très impressionnée par son style, elle a su s’imposer comme une icône de mode et reste un modèle dont on s’inspire encore aujourd’hui.

Par amour/amitié, de quoi es-tu capable ?
Je ne sais pas de quoi je suis capable par amour ou par amitié, j'essaie simplement de toujours faire le maximum de ce qu'il est possible de faire. Je pense que le fait de donner le meilleur de soi-même, d'être simplement à l'écoute et disponible pour rendre service, est déjà une belle preuve d'amour/d'amitié.

Sur un coup de tête, tu pourrais… ?
Prendre un train ou ma voiture pour aller voir la mer le temps d’un petit week-end improvisé…

Un petit complexe ?
Je pense qu'on a tous des petits défauts qui nous incommodent, mais il faut savoir s'accepter tel que l'on est. En fait, ce qui me gêne le plus en ce moment, ce sont les cernes dues à la fatigue car je révise beaucoup, mais avec un peu de maquillage, j'arrive à les cacher facilement.

Ta plus grande folie capillaire ?
J’ai eu longtemps de très longs cheveux que je coiffais en chignon, car je faisais de la danse classique. Et puis à l’adolescence, j’ai coupé mes cheveux très courts et j’ai testé toutes sortes de « styles », souvent par moi-même… J’avoue que ce n’était pas toujours très réussi.




en savoir plus : Miss Alsace 2017