Miss France 2018 : Miss Aquitaine, Languedoc- Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes, découvrez leurs portraits

Voir le site Miss France 2018

IMG 8539
Par Katia Rimbert|Ecrit pour TF1|2017-11-18T12:00:10.411Z, mis à jour 2017-11-29T10:07:45.692Z

Et si on faisait une petite mise au point avant la grande élection de Miss France 2018 ? MYTF1 vous dévoile les portraits de quatre candidates au concours de beauté. Elles ont toutes un point commun : être originaires de régions du Sud-Ouest de la France.

Miss Aquitaine
Née le 6 mars 1999 à St Gaudens, Cassandra Jullia est l’une des plus jeunes participantes au concours de beauté. Du haut de son 1 mètre 72 et demi, elle est étudiante en esthétique cosmétique. Côté hobbies, la jeune femme est une grande sportive qui a fait de la danse pendant treize ans avant de se mettre au Cross-Fit cette année. Entre deux cours de sport, elle s’évade en lisant des livres fantastiques ou romantiques.

Miss Languedoc- Roussillon
Alizée Rieu (28/11/1996) vient tout juste d'obtenir une Licence de management hôtellerie internationale de luxe, à Vatel. Passionnée de voyages, elle souhaite travailler dans des palaces. Côté sport, cette jeune femme qui se décrit comme têtue et investie pratique la danse classique depuis huit ans et a commencé le pilate cette année.

Miss Limousin
Anaïs Berthomier est née de 14 avril1998 à Limoges, ce qui fait d’elle l’une des plus jeunes prétendantes au titre de Miss France 2018. Actuellement en deuxième année de Licence AES à la Faculté de sa ville natale, elle est passionnée d’automobile et fait du karting depuis douze ans ! Son côté garçon manqué saura-t-il séduire les téléspectateurs ?

Miss Midi-Pyrénées
La jolie Anaïs Dufillo (17/10/1998) est originaire d’Auch. Elle a visiblement le rythme dans la peau puisqu’elle a fait trois ans de ragga ! Actuellement en première année de droit à la Faculté de Toulouse, elle se qualifie de gentille et avenante mais confie qu’elle a du caractère et peut se montrer parfois impatiente.



Miss Poitou-Charentes
Native de Rochefort le 5 décembre 1997, Ophélie Forgit a opéré une véritable reconversion professionnelle. Elle a quitté l’esthétique pour devenir coach en nutrition et bien-être. Un métier qui nécessite une bonne hygiène de vie à base de fitness et musculation. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle en oublie de se faire plaisir. Elle adore gâter ses proches en leur préparant de bons petits plats.



en savoir plus : Jean-Pierre Foucault