Miss France 2017 : Sylvie Tellier : "Une Miss France se doit d'être citoyenne"

Voir le site Miss France 2017 - Site officiel

SYLVIE TELLIER ET TROIS MISS
Par |Ecrit pour TF1|2016-12-15T13:14:26.855Z, mis à jour 2016-12-15T13:14:26.855Z

J-5 avant l'élection de Miss France 2017. Sylvie Tellier, directrice générale de l'organisation Miss France nous parle de cette nouvelle cérémonie et du profil des prétendantes au titre.

Pourquoi avoir choisi la thématique Noël ?
C’est le dernier samedi avant les fêtes. On avait envie de célébrer Noël. Je suis quelqu’un qui aime les traditions. Noël, c’est le bon moment pour se retrouver en famille, mais aussi pour se tourner vers les autres. Surtout en ces temps difficiles… Vous verrez, vous retrouverez la magie de Noël. Tout a été créé sur-mesure pour ce show. Et puis, on va mêler des genres musicaux de manière improbable.

Cette année, les téléspectateurs pourront poser leurs questions aux Miss. Parlez-nous de ce dispositif…
Tous les ans, le public attend beaucoup de la prise de parole des Miss. L’année dernière, Jean-Pierre Foucault avait déjà posé aux Miss des questions très personnelles sur leur expérience. C’est un défi supplémentaire. Je suis sûre que les questions des téléspectateurs seront très pertinentes.

Si vous étiez à la place des téléspectateurs, quel genre de questions poseriez-vous aux Miss ?
Je leur poserais des questions contextuelles. Je leur demanderais comment elles se sentent dans leur époque, si elles aiment la société dans laquelle elles vivent...

Quelles instructions allez-vous donner à la nouvelle Miss France à la veille des élections présidentielles ?
La future Miss France ne doit pas oublier qu’elle est la Miss de tous les Français. Je vais lui conseiller de ne pas parler de ses opinions politiques. Mais après, ça sera son choix. Si elle veut le faire, elle pourra le faire mais il ne faudra pas qu’elle s’étonne si certaines municipalités ne veulent plus l’accueillir. C’est déjà arrivé par le passé. Je pense, en revanche, qu’une Miss France, doit être citoyenne. Elle doit se sentir concernée par l’élection présidentielle car cela prépare l’avenir des jeunes de demain. Je l’inciterai à aller voter. 

Selon vous, quelle différence y a-t-il entre les jeunes femmes d’aujourd’hui et celles d’il y a vingt ans ?
Elles savent ce qu’elles veulent. Nos jeunes femmes ont de la personnalité. Ce n’était pas toujours évident  à mon époque. Certaines se laissaient porter… 

Est-ce plus simple d’être une Miss France aujourd’hui qu’avant ?
Oui, je pense. On les traite comme des princesses toute l’année. Elles ont leur appartement à Paris, elles ont leur attaché de presse, leur coiffeur, maquilleur, styliste, elles ont 100.000 euros de cadeaux, un salaire de cadre sup... A l’époque, on n’avait pas ce confort matériel. En revanche, aujourd’hui, les jeunes femmes doivent composer avec les réseaux sociaux. Et c’est parfois difficile à gérer. Miss France est avant tout un concours de beauté. Les Miss font parfois l’objet de nombreuses critiques physiques. Les gens ne sont pas toujours tendres sous prétexte qu’ils sont cachés derrière leur ordinateur. Les trois premiers mois de Miss France sont souvent compliqués. Elles se demandent si elles sont légitimes, si les gens les aiment. Cela leur génère quelques doutes. Mais elles comprennent vite qu’il ne faut pas tout lire et prendre au premier degré.

Ne manquez pas l'élection de Miss France 2017, le 17 décembre à 20h55 sur TF1.


en savoir plus : Sylvie Tellier