Denis Brogniart : "Christophe Beaugrand me rappelle Assurancetourix"

Voir le site Ninja Warrior

Denis Brogniart
Par TF1 PRO|Ecrit pour TF1|2018-08-09T12:08:40.144Z, mis à jour 2018-08-09T12:09:12.061Z

A l’occasion de sa troisième année consécutive aux commandes de «Ninja Warrior», Denis Brogniart évoque sa complicité avec Christophe Beaugrand et les premiers pas d’Iris Mittenaere en tant qu’animatrice.

Pour cette troisième édition de Ninja Warrior, que diriez-vous des candidats ?
Il y a une grande diversité de profils. Certains viennent pour gagner, d’autres juste avec l’espoir de passer un obstacle. Il y a des histoires personnelles ou familiales très fortes. Cette année, trois frères, dont deux jumeaux, se sont confrontés au parcours. Nous avons également eu les pompiers professionnels de Marseille. Chaque saison, le niveau des candidats s’élève. Certains se préparent spécialement pour l’émission. La mode du crossfit, des spartan race (courses à obstacles) et du parkour chez les jeunes leur donne les compétences adéquates pour ce genre de parcours.

Quels conseils leur donnez-vous pour le jour J ?
Ils doivent veiller à ne pas perdre d’influx avant que ce soit leur tour. S’ils commencent à faire mentalement leur parcours à 20h et passent finalement à 2h du matin, ils risquent d’épuiser toute leur énergie. Il faut rester dans sa bulle sans forcément viser un objectif de temps. Vu la difficulté du parcours, celui qui arrive au bout se qualifie généralement en demi-finale indépendamment de son chrono. Aller trop vite empêche de récupérer entre chaque obstacle et augmente le risque de faire des erreurs.

Que pensez-vous des premiers pas d'Iris Mittenaere en tant qu'animatrice ?
Elle m’a bluffé dès le premier jour. C’est un sacré bizutage de commencer sa carrière d’animateur par une première journée de tournage qui débute à 8h30 et finit à 4h du matin ! Elle a beaucoup travaillé en amont à Paris avec la productrice Deborah Nahon. Elle a su gérer le prompteur et rester naturelle avec les candidats,  en étant vraiment dans la connivence avec eux. J’ai rarement vu une animatrice faire autant de bises en une soirée ! Arrivée avec humilité, elle s’est parfaitement adaptée aux environnements de tournage, très éloignés de son univers aseptisé de Miss Univers. Evoluer sur un plateau de 7 000 m2 bruyant et plein de lumières n’est pas évident.

Concernant Christophe Beaugrand, vous saviez à quoi vous attendre...
Oui, et pourtant je n’ai pas hésité ! Il me rappelle Assurancetourix, le barde dans Astérix et Obélix, que l’on a de temps en temps envie de bâillonner ! Il a une gymnastique d’esprit incroyable. Il rebondit sur tout. Lors de la première saison, il ne savait pas que l’humérus était un os du bras et que le biceps n’était pas dans la cuisse ! Et maintenant, il parle du rapport poids/puissance, ce qui était impensable il y a quelque temps. Je n’ai aucune mémoire des paroles des chansons et lui, il les connaît par cœur. Ça m’agace profondément ! Alors, quand je soupçonne qu’il va rebondir sur une chanson, je demande à avoir quelques paroles pour pouvoir l’accompagner. Et en plus, il a une batterie au lithium. Il peut tenir très longtemps !


Retrouvez Denis Brogniart VENDREDI 31 AOÛT à partir de 21 heures sur TF1 !

<span class="pull-right"><em class="caret"><br></em></span>

en savoir plus : Denis Brogniart, Christophe Beaugrand