Portrait : Medhi Dergaoui retente sa chance

Voir le site Ninja Warrior

MHDI
Ecrit pour TF1|2017-07-07T08:00:07.547Z, mis à jour 2017-07-18T08:03:06.010Z

Arrivé en finale de la première édition de "Ninja Warrior", Mehdi avait chuté lors de l'épreuve du vol plané, voyant ses rêves de victoires lui échapper. Il retente l'aventure cette année.

Physique affûté, muscle saillant, mental d’acier, Medhi Dergaoui était l’un des finalistes de Ninja Warrior. Ce coach sportif parisien de 28 ans était l’une des sensations de la première édition. Venu pour se lancer un défi personnel de taille, il échouait en finale, en tombant lors de l’épreuve du vol plané, réduisant ses espoirs de victoire à néant. 
Son parcours en qualification s’était passé sans encombre, malgré la pression. La demi-finale a été plus compliquée, le jeune homme avait chuté sur la deuxième partie du parcours, mais son chrono lui avait permis de se qualifier. Le jeune homme avait toutes ses chances d’être le grand vainqueur de Ninja Warrior et il rêvait d’être le premier gagnant de la version française du programme. Par excès de confiance, il fera une chute fatale. 
Ne s’avouant pas vaincu, Mehdi Dergaoui vient prendre sa revanche cette année. Mais, le jeune homme a décidé de retenter l’aventure. Et cette fois, il ne vient pas seul, son frère se lance aussi sur le parcours des héros. Avec un objectif très simple : aller ensemble en finale.
Kevin et Mehdi sont deux frères fusionnels. "On est plutôt proche, on n’est pas en compétition, mais on s’entraide". Après un an d’entraînement, la fratrie est confiante. Pourquoi venir ensemble ? Pour "expérimenter notre complicité de frère en ayant un but commun. Je lui donne pas mal de conseil, parce que j’ai une petite expérience". Mehdi arrive en effet avec un avantage non négligeable, la gestion de la pression sur les obstacles. "Les heures d’attente, vu que je l’ai fait l’année dernière, je sais plus le gérer".