Premier rendez-vous : ce qu’il faut faire et ne pas faire la première fois

Voir le site Premier rendez-vous et plus si affinités

Premier rendez-vous et plus si affinités
Par Alexis Hache|Ecrit pour TF1|2017-06-12T16:30:47.846Z, mis à jour 2017-06-15T16:35:55.002Z

Un premier rendez-vous, c’est forcément spécial. Nos huit célibataires du jour le savaient, mais tous n’ont pas assuré comme ils auraient dû. Les tops et les flops, c’est juste ici.

Les tops :

1/ Un petit cadeau, ça fait toujours plaisir
Hassen avait apporté des chocolats, Jean-Yves une petite plante : voilà des attentions qui font plaisir et qui peuvent influer sur l’issue du rendez-vous. Alors pensez-y pour votre premier rencart : ne venez pas les mains vides !

2/ L’humour, arme de séduction massive
Bon, c’est vrai que cette fois, ça n’a pas totalement porté ses fruits. Mais les blagues de Ludovic ont tout de même réussi à détendre la belle Johanne qui a bien rigolé et visiblement passé un bon moment. L’humour, c’est important. Ne dit-on pas « femme qui rit à moitié dans ton lit » ?

3/ Payer la note, la base
Arrêtons un peu avec les histoires de partage, « on fait moitié-moitié » et tout le bazar ! Non, au restaurant, c’est l’un des deux qui prend la note. Et pour un premier rendez-vous, c’est quand même mieux si Monsieur se montre galant, non ? De ce côté-là, pas de faux-pas ce soir, nos célibataires masculins ont tous régalé.  

Les flops :

1/ Ne pas oublier le prénom de la personne en face, c’est mieux…
Hassen a beau avoir apporté des chocolats, il a méchamment dérapé quelques instants après la rencontre. « J’ai oublié ton prénom… » Heureusement pour lui, il a dégainé sa boîte de chocolat dans la foulée. On se rattrape comme on peut.

2/ Quelques blancs gênants…
Entre Jean-Yves et Brigitte, la magie n’a pas opéré et si les deux célibataires ont fait en sorte de faire la conversation, il faut bien avouer qu’il y a eu également quelques blancs gênants… Les yeux fuient le regard de l’autre et se perdent dans le vide, on plonge le nez dans l’assiette ou dans ses chaussures, et un ange passe… Puis deux, puis trois, puis… Bon, en fait, c’est une légion d’anges qui passe ! Sauf qu’autour de la table, ce n’est pas le paradis.

3/ Attention à l’excès de confiance !
Allez, celui-là est encore pour Hassen. Un petit tour au toilettes pour téléphoner à un ami et donner son ressenti sur ce rendez-vous : « Elle, elle m’aime trop, trop, trop ! » Ça va Hassen ? Les chevilles, tout ça ? Forcément, quand on se voit trop beau trop vite, la désillusion peut être grande… Exactement ce qui arrive à notre coach sportif à la fin du rendez-vous. « J’aimerais bien le revoir, mais dans un contexte d’amitié », affirme Angie. Aïe ! « Clairement, je suis choqué. Je tombe de très, très haut », avoue Hassen. C’est ballot.