"Un concept vraiment positif" - interview d'Elsa Fayer

Voir le site Qui veut épouser mon fils ?

Qui veut épouser mon fils
Par Aurélie Binoist|Ecrit pour TF1|2010-10-07T17:10:00.000Z, mis à jour 2010-10-07T17:10:00.000Z

Ils ont entre 25 et 39 ans... mais vivent encore chez leur maman ! Les candidats de Qui veut épouser mon fils ? n'ont toujours pas trouvé l'amour. Avec l'aide de leurs mères, ces 5 garçons vont chercher l'âme soeur. Mais sont-ils vraiment prêts ? Explications avec Elsa Fayer qui présente sa première émission sur TF1.

Ils ont entre 25 et 39 ans... mais vivent encore chez leur maman ! Les candidats de Qui veut épouser mon fils ? n'ont toujours pas trouvé l'amour. Avec l'aide de leurs mères, ces 5 garçons vont chercher l'âme sœur. Mais sont-ils vraiment prêts ? Explications avec Elsa Fayer qui présente sa première émission sur TF1.


Pourquoi avoir accepté de présenter cette émission ?
Parce que j'ai trouvé le concept vraiment positif ! Il s'agit d'aider des hommes célibataires à se détacher de la figure maternelle pour leur permettre de se consacrer à une véritable histoire d'amour. Tout au long de l'émission, nous essayons donc d'ouvrir les yeux de ces mères et de leurs fils pour leur plus grand bien. Nous venons les aider, pas les espionner, même si certaines situations cocasses sont assez amusantes à observer. Je trouve que nous vivons beaucoup de moments difficiles en ce moment. Cette émission, au service des autres, apporte de la bonne humeur.

Quel a été votre rôle ?
En contact avec les fils et les mères tout au long de l'émission, j'ai eu un rôle d'observatrice et de confidente car ils ont eu besoin de parler, de se confier. J'ai également essayé de les amener à plus de réflexion pour provoquer des petits moments de lucidité sur leur situation. Evidemment, j'accompagne aussi les téléspectateurs pour les tenir informés des événements précédents et futurs.

Quel regard portez-vous sur ces candidats ?
Je les aime bien car je les trouve très attachants dans la tendresse et la proximité qu'ils entretiennent avec leurs mères. Certains candidats m'ont vraiment touchée. Ce sont globalement de grands tendres et j'ai pu observer la difficulté qu'ils éprouvaient à s'éloigner d'une maman très présente, qui s'est fait une place de choix au fil des années. Ils sont tous partagés entre la peur de faire de la peine à leur mère et l'envie de construire leur vie comme ils l'entendent. Nous avons tendance à imaginer un stéréotype pour ce type de garçons : pas très à l'aise en société, complètement introverti et très timide. Or, dans l'émission, les 5 candidats ont des profils vraiment différents : certains sont musclés, séducteurs, machos, romantiques... Il y a aussi le parfait Tanguy ! C'est bien la preuve que ce genre de situation peut arriver à tout le monde.

Avez-vous trouvé ces garçons très influençables ?
Ils l'étaient au début de l'émission. Mais au fur et à mesure, certains se sont dévoilés. Nous les avons longuement interrogés sur leurs goûts pour trouver des personnes qui correspondaient à leurs critères mais aussi à ceux de leurs mères... et nous avons constaté qu'ils n'étaient pas exactement sur la même longueur d'onde. Souvent, les mères souhaitaient comme belle-fille une femme qui leur ressemble. Très sûres d'elles, elles ont le sentiment de connaître leurs fils mieux qu'eux-mêmes. Elles bénéficient des déceptions sentimentales passées de leurs enfants. Comme elles les ont souvent mis en garde, leurs fils ont conclu qu'elles avaient toujours raison. Il y a dans ce mécanisme une petite prise de position abusive.

Comprenez-vous qu'une mère puisse prendre un tel ascendant sur son fils ?
Personnellement, je ne sais faire que des filles... je viens même d'en avoir deux d'un coup ! J'ai donc des difficultés à imaginer les relations que peuvent entretenir une femme et son fils. Mais ma sœur m'a confié que l'amour éprouvé pour un petit garçon est différent de celui ressenti pour une petite fille. Et autour de moi, mes amies me disent qu'elles sont plus sensibles aux mots tendres prononcés par leurs fils. Quoi qu'il en soit, j'ai constaté que les mères de l'émission souhaitaient vraiment trouver quelqu'un pour leurs fils. En revanche, et c'est assez amusant, aucune ne semble avoir conscience du rôle qu'elle joue parfois dans l'échec des relations sentimentales de leur enfant. Quant aux garçons, ils ont aussi leur part de responsabilité puisqu'ils ont laissé la situation s'installer.

Avez-vous été surprise par certaines réactions de candidats ?
Oui, je me suis même parfois demandé si je n'étais pas en train de rêver ! A certains moments, je suis devenue complètement spectatrice des événements car la réalité a largement dépassé la fiction. Mais je ne citerai aucun nom ! Je peux simplement dire que l'homme qui m'a le plus étonnée est un séducteur très bronzé. En voyant les candidats évoluer, on pense avoir cerné toutes les personnalités au premier épisode mais, en réalité, tout évolue constamment et l'émission réserve de nombreuses surprises.

A titre personnel, quel bilan tirez-vous de cette aventure ?
Grâce à cette émission, j'ai eu l'impression de rendre service, d'être utile... c'est un sentiment très agréable. Je me suis amusée et j'ai ressenti beaucoup de sentiments divers et variés. Pendant le tournage, j'avais hâte de savoir comment les événements allaient évoluer. Le moment est enfin venu de partager avec le public les instants drôles et émouvants que nous avons vécus. J'ai hâte de connaître les réactions des téléspectateurs. Pour ma part, cette émission m'a fait beaucoup de bien !