Qui veut épouser mon fils ? - Découvrez le duo explosif formé par Maï et Shake

Voir le site Qui veut épouser mon fils ?

Shake et Mai
Par Virginie HILSSONE|Ecrit pour TF1|2015-06-04T13:52:17.114Z, mis à jour 2015-06-04T13:52:18.862Z

Le vendredi 26 juin à 23h05, TF1 donnera le coup d’envoi de la quatrième saison de « Qui veut épouser mon fils ? ». L'émission, toujours présentée par Elsa Fayer, mettra en scènes trois nouveaux "Tanguy" à la recherche de l'âme sœur.

Pour cette 4ème saison, les téléspectateurs auront l’occasion de découvrir trois nouveaux duos qui rythmeront l'aventure. Comme pour les éditions précédentes, trois garçons célibataires de 25 à 39 ans vont partir à la recherche de l'âme sœur. Pour les aider à trouver la perle rare, leur maman, chez qui ils vivent toujours, prendra part à l’aventure.  A l’approche du premier épisode prévu d’ici une vingtaine de jours, MY TF1 vous propose de découvrir un premier binôme formé par Maï et Shake.  Show devant !

Un duo explosif

Maï, 47 ans, mère heureuse de quatre enfants, et son aîné Shake, 25 ans, petit roi de la famille, vivent encore sous le même toit à Lyon.
Très respectueuse des traditions, cette maman franco-vietnamienne a un rêve en tête : marier son fils avec une jeune fille qui acceptera les valeurs familiales. Une jeune fille si possible… asiatique ! Une idée qui n’est pas du tout du gout de son fiston qui lui, pierceur de profession, aimerait plutôt se mettre en couple avec une jeune femme rebelle et tatouée.
Si le fils n’a que faire des valeurs de sa mère, Maï n’a pas dit son dernier mot. Elle sait comment l’amadouer afin qu’il se plie à ses volontés. Mais Shake se pliera t-il aux volonté de sa mère ou prendra t-il enfin une décision par lui même ?  Leur expérience promet quelques surprises.

Rendez vous le vendredi 26 juin à 23h05 !

Entre coups de gueule, coups de cœur et coups fourrés, l’aventure de Shake et Maï s’annonce pleine de rebondissements ! Rendez-vous le vendredi 26 juin à 23h05 pour le premier épisode. 



Shake et Mai
en savoir plus : Elsa Fayer, Maï