La commémoration du 11 novembre 1940 : un acte de Résistance pendant la seconde Guerre Mondiale

Voir le site Resistance

PUSH CONNECT 1
Par Hanane ABDELOUAHED |Ecrit pour TF1|2014-05-19T19:06:00.000Z, mis à jour 2014-05-19T19:06:00.000Z

Le 11 novembre 1940, la France est en partie occupée par l'Allemagne d'Hitler. Mais pour autant, des milliers de jeunes parisiens décident, le 11 novembre 1940, de commémorer l'Armistice de 1918. Car le 11 novembre 1918, la signature de l'Armistice marque la fin de la Première Guerre Mondiale, la victoire des Alliés et surtout la défaite totale de l'Allemagne. Dans le contexte de novembre 1940, sous l'occupation allemande, la commémoration de cette date devient un symbole de Résistance. En rendant hommage à Georges Clémenceau, signataire de l'Armistice en 1918. Plusieurs milliers de jeunes gens montrent leur protestation contre l'occupation Allemande.

Le 11 novembre 1940, la France est en partie occupée par l'Allemagne d'Hitler. Mais pour autant, des milliers de jeunes parisiens décident, le 11 novembre 1940, de commémorer l'Armistice de 1918. Car le 11 novembre 1918, la signature de l'Armistice marque la fin de la Première Guerre Mondiale, la victoire des Alliés et surtout la défaite totale de l'Allemagne. Dans le contexte de novembre 1940, sous l'occupation allemande, la commémoration de cette date devient un symbole de Résistance. En rendant hommage à Georges Clémenceau, signataire de l'Armistice en 1918. Plusieurs milliers de jeunes gens montrent leur protestation contre l'occupation Allemande.