Résistance - 26 mai 1942 : Bir Hakeim, ou la 1ère victoire des Forces Françaises Libres

Voir le site Resistance

vignette-programme-paysage
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2014-05-26T08:58:00.000Z, mis à jour 2014-05-27T14:51:28.000Z

Il y a 72 ans jour pour jour, le 26 mai 1942, la France débutait à Bir Hakeim une bataille qui allait représenter l'une de ses plus éclatantes victoires sur l'Allemagne lors de la Seconde Guerre Mondiale. C'est aussi et surtout la première véritable contribution militaire des Forces Françaises Libres, dont la série "Résistance" vous compte les exploits au sein du territoire français.

C'était un 26 mai, il y a exactement 72 ans : en 1942, la bataille de Bir Hakeim débute et sera remportée par les forces alliées, grâce à l'apport non-négligeable des Forces Françaises Libres, ces Français qui ont décidé de lutter contre l'envahisseur hors des frontières du pays, en parallèle à la Résistance de l'intérieur, dont la série "Résistance" vous conte les exploits chaque lundi à 20h55 sur TF1.

Rommel en roi du désert libyen
Nous sommes en 1942, en Afrique du Nord, en Libye. L'Afrika Korps, dirigé par le général Rommel, vise à terme l'Egypte pour atteindre le Canal de Suez. Pour cela, il désire prendre la ville de Tobrouk, protégée par la 8ème armée du général britannique Ritchie. Pour créer la surprise, Rommel décide de passer par le sud et le point d'eau de Bir Hakeim en plein désert libyen, où seules quelques brigades alliées sont stationnées, dont les Forces Françaises Libres commandées par le général Koenig. Quand, le 26 mai, Rommel attaque Bir Hakeim, la surprise est totale et Koenig et sa légère armée doivent alors protéger coûte que coûte ce point stratégique.

Les Forces Françaises Libres enfin reconnues à leur juste valeur
Entre le 26 mai et le 11 juin, l'Afrika Korps ne cessera de tenter de se rapprocher du fort de Bir Hakeim, tenu héroïquement par les Forces Françaises Libres de Koenig, ce malgré la chaleur, le manque d'eau et de ravitaillements plus généralement. Pendant quatorze jours, Bir Hakeim est le centre d'une bataille d'une violence et d'une intensité rarement vues, quatorze jours durant lesquels l'armée de l'Axe n'a pas avancé vers leur objectif initial, l'Egypte et le Canal de Suez.

La résistance à Bir Hakeim permettra la victoire à El-Alamein
Dans la nuit du 10 au 11 juin, les Forces Françaises Libres, assiégées, profitent d'une brèche pour sortir de leurs trous individuels dans lesquels elles étaient cachées pour rejoindre l'armée anglaise prête à les accueillir. A la faveur de l'obscurité, l'opération d'évacuation est une réussite même si plusieurs dirigeants français sont tués ou faits prisonniers. Le 11 au matin, Rommel ordonne à ses troupes d'attaquer pour finalement découvrir uniquement des cadavres et des blessés.
Durant quatorze jours, toute l'attention de l'Afrika Korps et ses blindés s'est concentrée sur Bir Hakeim, permettant à la 8ème armée britannique de filer vers El-Alamein et d'y établir un camp fortifié. Début novembre, les troupes de Rommel sont obligés de reculer après deux batailles perdues, une retraite qui signe le début de la fin de l'Afrika Korps. Rommel, considéré comme l'un des meilleurs stratèges militaires allemands, est alors rappelé par Adolf Hitler afin de lui éviter d'entacher sa réputation.

Il y a 72 ans jour pour jour, le 26 mai 1942, la bataille de Bir Hakeim débutait et allait montrer au monde entier que les Français Libres, dont la série « Résistance » vous montre la lutte à l'intérieur du territoire français chaque lundi à 20h55 sur TF1, méritaient tout autant de respect que les autres forces armées engagées dans la Seconde Guerre Mondiale.