Itv : Karine Vanasse (Margaux LeMarchal)

Voir le site Revenge

Margaux LeMarchal
Par Jency JEYARATNAM |Ecrit pour TF1|2015-06-04T08:59:15.370Z, mis à jour 2015-06-04T08:59:28.925Z

Alors que Daniel s’apprête à épouser Emily, Margaux LeMarchal, une de ses amies d’enfance, est de retour aux Hamptons. Véritable femme d'affaires, elle souhaite lancer la version américaine du magazine français «Voulez» créé par son père milliardaire Pascal LeMarchal (Olivier Martinez). L’actrice canadienne Karine Vanasse interprète cette femme déterminée et prête à tout.

Qu’est-ce qui vous a séduite dans ce projet ?

Je tournais dans la série Pan Am pour ABC quand Revenge a commencé. J’aimais cette série. Quand l’opportunité de tourner dedans s’est présentée, j’ai accepté immédiatement. Dans Pan Am, j’interprétais un personnage assez chaleureux, romantique et qui aimait s’amuser. Me glisser dans la peau de Margaux, une femme totalement différente, était un nouveau challenge séduisant.

Comment la décririez-vous ?

Margaux est un peu l’équivalent féminin de Daniel. Issue d’une famille française fortunée, elle revient aux Etats-Unis pour lancer un nouveau magazine et prouver de quoi elle est capable. Alors qu’elle semble trouver son indépendance, son père débarque aux Hamptons et freine ses élans. Margaux aspire à une vie relativement normale mais une certaine noirceur l’habite et grandit au fil des épisodes.

Quelles relations entretient-elle avec son père ?

Margaux semble constamment vouloir combler des manques liés à son enfance. Face à son père, elle devient plus dure et laisse transparaître une certaine tristesse. Elle souffre de son manque de reconnaissance et de son indifférence. Plusieurs personnages de Revenge sont confrontés au même dilemme : peut-on réellement s’affranchir de ses origines ? Daniel peut-il vivre sans reproduire le machiavélisme de ses parents ? Margaux est-elle capable de se détacher de l’emprise de sa famille ?

Comment vous êtes-vous préparée ?

En débutant le tournage de Revenge, je ne savais pas dans combien d’épisodes j’allais jouer. Interpréter un personnage secondaire au milieu de tous ceux présents dans la série était un véritable défi. Je me suis beaucoup interrogée sur la meilleure façon de faire exister mon personnage. Je me suis efforcée de trouver un équilibre entre ce qui était écrit et les éléments que je pouvais apporter.

Avez-vous rencontré des difficultés à tourner en anglais ?

Finalement, jouer dans une langue étrangère est un atout car cela permet d’entrer dans le personnage plus facilement. La façon de parler et la gestuelle deviennent naturellement différentes.

Comment avez-vous été accueillie ?

Très bien, même si des personnages disparus à la fin de la saison 2 semblaient manquer aux autres acteurs. Heureusement, Emily VanCamp est elle aussi canadienne. Nous avons pu échanger en français sur le plateau et après l’arrivée d’Olivier Martinez, je me suis finalement retrouvée à parler davantage français qu’anglais !