EXCLU. Armanda, la maman de Mélanie : "Loïc est un beau garçon avec des valeurs"

Voir le site Secret Story

les mamans de secret story
Par Sabine BOUCHOUL|Ecrit pour TF1|2015-10-07T07:10:04.919Z, mis à jour 2015-10-07T07:10:04.919Z

Après une semaine dans la Maison des secrets, Armanda, la mère de Mélanie, revient sur son aventure et celle de sa fille. Elle nous parle également des soupirants de la jeune femme.

Pendant une semaine, vous avez vécu dans la petite maison. N'avez-vous pas été frustrée de ne pas pouvoir voir votre fille ?

C’est ce qui était le plus difficile pour moi. Je gardais l’espoir secret d’avoir un moment privilégié avec ma fille. C’est le seul bémol de mon passage dans la petite maison. Les seuls moments que j’ai eu c’était "frizzé". Je n'ai pas eu de contact direct avec elle. C’est le jeu, c’est les règles, il faut respecter. Au final, je n'ai eu que trois minutes au téléphone, je n'ai pas pu avoir de face à face, ou de contact physique. Mais trois minutes c'est déjà très bien, je ne vais pas faire l'ingrate, mais c'est vrai que j'espérais avoir ne serait-ce qu'une demi-heure avec Mélanie. Après, je suis très heureuse pour les deux mamans qui ont pu voir leurs enfants, Patricia et Chantal. Mais j'étais déçue de ne pas avoir un moment privilégié où l'on aurait pu discuter. C'est mon seul regret.

Comment jugez-vous l'aventure de votre fille ?

Pour le moment, je suis très fière d'elle. Elle a une ligne de conduite qui est plutôt bonne et qui la définit plutôt bien. Elle est égale à elle-même. Elle ne joue pas de rôle, elle est authentique. J'espère que ça va continuer dans ce sens.

Est-ce qu'il y a une chose que vous avez découvert et que vous ignoriez sur Mélanie ?

Pas jusqu'à maintenant, je ne suis pas étonnée de ce que je vois d'elle. C'est son caractère, elle est impulsive, sincère et sensible. Elle a des défauts et des qualités comme tout le monde, c'est à prendre ou à laisser. Quand elle a une idée, elle ne lâche rien. Elle a des idéaux, des valeurs et ça ne lui fait pas peur d'être seule contre tous. Comme lors de cette semaine compliquée de recherche du code... C'était une semaine compliquée pour deux raisons, elle devait convaincre Nicolas qu'elle avait le bon code et il y avait la mission de Loïc où elle ne le reconnaissait plus et je pense que là, elle a un peu oublié le jeu. Dans la situation extrême où ils les mettent, je comprends que parfois on puisse oublier. Elle était très déçue par Loïc, je pense qu'elle l'apprécie beaucoup, en tout cas amicalement. Parfois, la fiction dépasse la réalité, et elle s'est retrouvée dans une situation où elle ne savait pas où était le vrai ou le faux, ça a fait un gros mélange dans sa tête et le résultat c'est qu'elle a explosé... et ça peut faire mal.

C'est une femme très courtisée... ça vous étonne ?

Ça me fait sourire et ça ne m'étonne pas. Quand je me balade avec ma fille je vois bien le regard insistant des hommes sur elle. C'est une jolie fille,  ça ne m'étonne pas, et j'en suis fière. Ça ne lui monte pas à la tête. Elle n'est pas plus flattée dans la maison qu'à l'extérieur. Et, je pense qu'il ne se passera rien, qu'il n'y aura aucune prémisse de relation dans la maison.

Elle se rapproche beaucoup de Loïc ?

Je pense qu'elle l'apprécie énormément. Je ne sais pas ce qu'il se passera en sortant, mais je ne la vois pas se rapprocher dans la maison. Pour elle, c'est un jeu. Et le jeu pour elle, c'est trouver des secrets et pas se mettre en couple. La connaissant, ce qui l'intéresse c'est les missions qui comptent.

Si vous deviez choisir un garçon, entre Loïc et Nicolas ?

J'avoue que Loïc est un gentil garçon, j'ai vécu quelques jours avec sa mère qui m'a confirmé que c'était son garçon, qu'il est tel qu'il est en dehors de la maison. Et puis c'est un beau garçon, il a des valeurs, c'est un très bon joueur. Si je devais choisir un garçon pour ma fille, ce serait Loïc.

La nouvelle mission de Loïc ne va pas mettre un petit coup au moral de Mélanie ?

Je ne sais pas mais j'espère qu'elle gardera à l'esprit que ce n'est qu'un jeu et qu'elle ne s'emportera pas une nouvelle fois contre Loïc et qu'elle gardera la tête froide. Vu de l'extérieur, ça paraît simple. Mais pour l'avoir vécu de l'autre côté, je sais que c'est difficile de faire la part des choses. On se fait vite avoir... On s'est faites nous-même avoir ! Il est vrai qu'on vous a vue très touchée lors de la fameuse supercherie C'est surtout l'histoire du t-shirt saccagé de Karisma qui m'a touchée. Je ne reconnaissais pas ma fille, ce n'était pas comme ça que j'ai élevé ma fille. Et pour le coup, c'est moi qui ait oublié que nous étions dans un jeu.

A aucun moment vous vous êtes dits que c'était pour de faux ?

Si je l'ai dit à plusieurs reprises, j'ai dit aux mamans que j'étais persuadée que c'était une mission. On se disait qu'une telle succession d'événements en peu de temps ce n'était pas possible, mais on essayait de se rassurer.

Est-ce que parfois vous regrettez sa participation ?

Non, parce que c'est son choix, ça fait longtemps qu'elle voulait participer et je pars du principe que tout ce qui nous arrive c'est pour notre bien. Même si on n'en voit pas tout de suite les effets.


en savoir plus : Mélanie, Loïc