Dans l'actualité récente

EXCLU - Nicolas : « J’en avais marre qu’on me prenne pour un canard »

Voir le site Secret Story

Nicolas sur le plateau de l'After
Par Lorelei BOQUET-VAUTOR|Ecrit pour TF1|2015-10-17T07:00:17.018Z, mis à jour 2015-10-21T07:55:06.325Z

Vendredi soir, à l’issue du huitième Hebdo, Nicolas a été éliminé de l’aventure Secret Story. En exclusivité, il a confié ses premières impressions sur son retour à la réalité à MYTF1.

Vous attendiez-vous à sortir ce soir ? 

Disons que depuis deux ou trois jours, j’essayais de me convaincre que j’allais sortir pour me préparer à toutes les éventualités. Je me disais que dans tous les cas ce serait une bonne chose, même si mon but était de rester le plus longtemps possible et de gagner. 


Pourquoi avoir décidé de participer à Secret Story ? 

Quand on m’a contacté pour me proposer l’aventure, je n’ai pas hésité une seule seconde car j’ai toujours rêvé de le faire. A chaque fois que je regardais les saisons précédentes, je me disais : « qu’est-ce que j’aimerais être à leur place ». J’aime l’idée du défi par rapport aux épreuves que l’on nous donne pour rester le plus longtemps possible et découvrir le maximum de secrets. C’est une vraie compétition. 


Qu’allez-vous retenir de tout cela ? 

C’est beaucoup plus difficile que ce que je pensais d’être coupé du monde. C’est dur de ne pas avoir de nouvelles de ses proches, de ne pas savoir ce qui se passe dehors. Après, il y a aussi des choses très positives. J’ai rencontré des gens formidables et j’adore cette adrénaline que procurent les sensations extrêmes que l’on vit dans l’aventure. J’ai toujours tout donné, donc je ne me reproche rien.


Quel est votre plus beau souvenir ? 

Quand Coralie a réussi à déchiffrer le code de la Joconde fragmentée. Comme on était alliés dans l’aventure, quand il lui arrivait quelque chose, c’était comme si ça m’arrivait à moi. J’ai toujours été là pour elle. Parfois, elle me disait qu’elle en avait marre de Jonathan, mais quand je lui proposais qu’on continue l’aventure seulement à deux, elle changeait d’avis. 

De par votre secret, vous étiez lié à Coralie. Que pouvez-vous nous dire de votre relation ? 

C’était mon allié. Très vite, elle a dit que j’étais le plus beau et j’ai cru qu’elle me tendait une perche. J'aurais pu me vexer qu’elle ne veuille pas de moi, mais par rapport à notre secret j’ai continué à être gentil.


On a vraiment l’impression que vous aviez un petit béguin pour elle… Auriez-vous tenté quelque chose si elle avait été plus réceptive ? 

Bien sûr. A un moment, je me suis un peu rapproché de Mélanie qui était la seconde personne à me plaire dans la maison. J’en avais marre qu’on me prenne pour un canard toujours derrière Coralie. Mais bien entendu que si elle avait changé d’avis, même ces derniers jours, j’aurais fait quelque chose. Mais je pense qu’elle ne se rapprochera de personne dans l’aventure, elle n’est pas prête pour cela et elle me l’a fait comprendre dès le début du jeu.


Qui allez-vous le plus regretter dans l’aventure ? Et qui vous manquera le moins ? 

Loïc et Emilie ne vont pas me manquer et je ne pense pas les revoir dehors. Ils se sont vexés pour des choses ridicules alors qu’ils ne cessent de dire que ce n’est qu’un jeu. Emilie a été trop loin dans ses propos et il y a des choses qui ne se disent pas. Je vais regretter Jonathan qui est très drôle. Il me fait rire du soir au matin. Et Coralie bien sûr. On a eu des clashs tous les deux, mais on a appris à se connaître et c’est une vraie amie maintenant.


Avez-vous été surpris par le secret de certains Habitants ? 

En grand fan de foot, ça me touche de me dire que j’ai vécu pendant deux mois avec un proche d’une grande star comme Zidane. 


Maintenant que vous êtes sorti, que comptez-vous faire ? 

Je vais reprendre la boxe thaïe, car ça m’a beaucoup manqué. Pour le reste, j’ai besoin de reprendre mes habitudes et ensuite je suivrai les conseils de mes proches.


Vous avez un peu pris cher avec Amélie et Leïla à ta sortie, pas trop dur le retour à la réalité ?  

Ce n’est rien comparé à ce que j’ai subi en étant enfermé deux mois. J’ai eu beaucoup d’attaques de ce genre dans la maison car on ne peut pas plaire à tout le monde. Je fais des phrases de 10km et j’ai besoin que l’on m’écoute jusqu’au bout, alors je m’en prends plein la tête. Mais j’ai 33 ans et je n’ai pas envie de changer.



en savoir plus : Nicolas, Leila Ben Khalifa, Loïc, Emilie Fiorelli, Mélanie