Dans l'actualité récente

L’appel à l’aide de Thomas Beatie pour avoir un nouvel enfant

Voir le site Secret Story

Thomas Beatie
Par |Ecrit pour TF1|2017-05-16T16:04:14.855Z, mis à jour 2017-05-16T16:04:16.306Z

Thomas Beatie (SS10) et sa femme Amber n’ont qu’une envie : avoir un enfant. Pour réaliser leur rêve, ils viennent de lancer une cagnotte en ligne pour financer la coûteuse procédure médicale à suivre.

La famille de Thomas Beatie va-t-elle bientôt s’agrandir ? Le finaliste de Secret Story 10 et sa femme Amber ont en effet des projets de bébé. Ce qui réjouit le principal intéressé, déjà père de trois enfants - qu’il a portés - nés d’une précédente union. "Nous désirons une grande famille toujours heureuse et plus encore ! Sachez maintenant, que malgré l'amour véritable, la vie reste semée d'embûches, en raison de l'âge d'Amber, elle ne peut plus utiliser ses propres ovules... Fort heureusement, je possède encore des ovules et nous avons toujours les mêmes spermatozoïdes qui ont permis de donner vie à Susan, Austin et Jensen", confie Thomas Beatie sur la toile. 

Si l’ex-habitant de la Maison des Secrets a porté ses trois premiers enfants, il compte cette fois-ci laisser ce rôle à sa femme. "Amber veut porter notre enfant à venir. Je suis tellement impatient et comble d'imaginer d'avoir ma femme enceinte (et pas moi cette fois ci!)", ajoute-t-il ainsi en expliquant que pour réaliser leur rêve, le couple doit avoir recours à une nouvelle FIV (Fécondation In Vitro). Une procédure qui coûte chère. Pour les aider à la financer, Thomas et sa femme ont donc décidé de faire appel à la générosité de leurs fans. 

Le couple vient de lancer une cagnotte en ligne pour récolter des fonds. "Au total, Amber et moi avons passé des procédures de fertilité, évaluées à plus de $50 000. Cette nouvelle aventure coûtera environ la moitié de cette somme... Bien qu'il me reste encore une convenable somme d'argent, c'est une manière de faire bouger les principes, les valeurs que devrait porter le monde de demain, mais aussi et surtout afin d'assurer la venue au monde de cet enfant dans les meilleures conditions", écrit-il en précisant que l’assurance de son entreprise lui paiera une partie des frais de ce traitement.