Dans l'actualité récente

Manon et Anaïs en pleurs, découvrez pourquoi !

Voir le site Secret Story

Les 12 coups de midi du 22 mars 2017
Par Ruben VANYPER|Ecrit pour TF1|2017-03-23T11:14:03.865Z, mis à jour 2017-03-23T11:14:04.604Z

C'est via leur chaîne YouTube que Manon et Anaïs ont évoqué, en pleurs, le harcèlement dont elles ont été victimes durant leurs années collège et lycée.

Le harcèlement scolaire. Un thème tabou abordé par de nombreuses personnalités, dont la YouTubeuse et danseuse Enjoy Phoenix il y a quelques années. Son témoignage a permis à des milliers d'internautes de se livrer et de mettre des mots sur des maux. C'est le cas d'Anaïs et Manon. Les jolies jumelles de Secret Story 10 ont évoqué ce fléau dont elles ont été la cible pendant plusieurs années. "On était dans notre bulle, ensemble tout le temps. On allait à l'école pour travailler et non pas pour faire la belle et draguer les garçons", avouent les sœurettes qui se sont faites insulter de "payottes, ces filles qui ne sont pas hyper-jolies, qui ne pensent qu'à l'école, qui ont des bagues, des boutons, des sacs à dos". Gentilles et bonnes copines, elles évoquent l'hypocrisie des jeunes de leur entourage. Moquées, critiquées, Manon et Anaïs subissent les railleries des autres étudiants, sans jamais rétorquer. 

Après le collège, place au lycée. "Nous sommes devenues des vraies femmes et on a commencé à prendre soin de nous, nous nous sommes bien habillées, on s'est retrouvées dans la même classe, mais le harcèlement a continué, car les filles étaient jalouses de nous", avouent-elles la larme à l'œil. "Une jalousie exclusivement féminine, car dès qu'un garçon venait me voir moi ou Manon, les filles jalousaient", ajoutent-elles.

Mais l'expérience va plus loin. Une page Facebook "Anti-Quadratus"(leur nom de famille, NDLR) est créée pour se moquer des deux jumelles, impuissantes. "Nous on se prenait ça dans la figure toute la journée. On s'est renfermées sur nous-mêmes et on en voulait à nos parents. Au fur et à mesure, on a commencé à en parler à nos parents, et ça a été libérateur", avoue Anaïs. Aujourd'hui, les deux jumelles veulent faire passer un message d'espoir. "Il faut en parler, avant qu'il ne soit trop tard. Ne vous laissez pas faire. Grâce à ces personnes qui nous ont insultées, on s'est battues, on a fait des études et on est arrivées à faire ce que l'on voulait faire", concluent-elles. 

Sur les réseaux sociaux, les messages de soutien et de compréhension fourmillent depuis la mise en ligne de la vidéo. "Quel courage, on n'imagine pas que vous avez vécu toutes ces épreuves", "vous faites preuves de courage, bravo à vous deux, vous êtes aujourd'hui au top", "vous pouvez être fières de ce que vous êtes devenues, mille bravos les filles, votre communauté vous aimes", écrivent-ils.


en savoir plus : anais - secret story 10